Je veux calculer le montant de ma pension de retraite, comment faire ?

Je veux calculer le montant de ma pension de retraite, comment faire ?

Calculer votre pension de retraite

Votre pension est composée d'une retraite de base et d'une retraite complémentaire. Ces 2 composantes ont des modes de calcul différents qui, de plus, diffèrent selon votre régime. Le montant de votre retraite correspond à l'addition de votre retraite de base et de votre retraite complémentaire. Si vous êtes polypensionné, vous percevrez une pension des différents régimes dont vous avez dépendu. Tour d'horizon des règles principales des différents régimes pour calculer votre pension de retraite.

La pension de retraite des salariés (secteur privé et agricole)

Les salariés du privé sont inscrits au régime général, la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). Les salariés agricoles dépendent eux de la Mutualité sociale agricole (MSA) qui est un régime « aligné »Régimes alignés<p>Régimes ayant choisi de se rapprocher du régime général de base en adoptant les mêmes règles pour le calcul des droits à la retraite. Ils regroupent le régime des salariés, des commerçants et artisans et le régime des salariés agricoles.</p> , c'est-à-dire que ses règles sont très proches de celles du régime général.

Pour connaître votre pension, vous devez d'abord calculer le montant de votre retraite de base et de votre retraite complémentaire.

Le calcul de votre retraite de base

Le montant de la pension est calculé à partir d'un montant de référence, le Salaire annuel moyen (SAM), basé sur le salaire perçu au cours des 25 meilleures années de votre carrière.

Cette retraite de base peut être à « taux pleinTaux plein<p>Taux maximum de calcul d'une retraite dont peut bénéficier l'assuré dans tous les régimes. Pour prétendre à une pension de retraite à taux plein, il faut remplir des conditions d'âge et de durée d'assurance.</p> » si vous remplissez les conditions d'âge et de nombre de trimestres cotisés requis. Dans ce cas, vous obtenez le montant de votre retraite de base à taux plein en appliquant un taux de 50 % à ce salaire annuel moyen.

Si vous ne respectez pas les conditions du « taux plein », votre pension peut être affectée par :

  • un « coefficient de proratisationCoefficient de proratisation<p>Taux de réduction de la pension de retraite quand l'assuré n'a pas validé une carrière complète dans un régime de retraite, c'est-à-dire lorsque l'assuré n'a pas validé un nombre de trimestres égal à la durée d'assurance requise.</p> » si vous n'avez pas atteint le nombre de trimestres requis dans le régime général pour avoir une retraite complète ;
  • une « décote » si vous n'avez pas atteint le nombre de trimestres requis, tous régimes confondus, pour avoir une retraite à taux plein ;
  • une « surcote » si vous avez continué à travailler alors que vous remplissez toutes les conditions pour toucher une retraite à taux plein.

Le calcul de votre retraite complémentaire

Si vous êtes salarié du régime général ou salarié agricole, votre retraite complémentaire est gérée par l'Agirc-Arrco. C'est un régime par pointsPoint de retraite<p>Les cotisations d'un assuré lui permettent d'acquérir des points retraite dans certains régimes, comme le régime complémentaire Agirc-Arrco. Le montant de sa retraite est égal au total des points acquis pendant sa vie professionnelle, multipliée par la valeur du point lors de son départ en retraite.</p> , acquis en contrepartie des cotisations prélevées sur votre salaire.

Pour calculer le montant de votre retraite complémentaire, il suffit tout simplement de multiplier le nombre de points accumulés dans le régime Agirc-Arrco par la valeur du point au moment de votre départ en retraite.

En savoir plus sur le calcul de votre retraite complémentaire.

Le calcul de votre pension de retraite

Pour connaître votre pension, vous devez enfin additionner le montant de votre retraite de base et de votre retraite complémentaire.

En savoir plus sur la retraite des salariés du privé et des salariés agricoles.

La pension de retraite des fonctionnaires ou assurés d'un régime spécial

Pension de retraite des fonctionnaires

La pension des titulaires de la Fonction publique
Si vous êtes titulaire de la Fonction publique, votre pension de base se calcule en partant du traitement mensuel perçu les 6 derniers mois, et en appliquant un pourcentage (75 % pour une carrière complète), un coefficient de proratisation, une décote ou une surcote.
Votre pension complémentaire se calcule en pointsPoint de retraite<p>Les cotisations d'un assuré lui permettent d'acquérir des points retraite dans certains régimes, comme le régime complémentaire Agirc-Arrco. Le montant de sa retraite est égal au total des points acquis pendant sa vie professionnelle, multipliée par la valeur du point lors de son départ en retraite.</p> .

La pension de base des fonctionnaires (même si on ne l'appelle pas ainsi) est versée mensuellement, suivant les statuts, par l'État ou la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL). Leur pension complémentaire est versée mensuellement par le Régime additionnel de la fonction publique (RAFP).
En savoir plus sur le calcul de la pension de retraite des fonctionnaires et des militaires et la retraite complémentaire des fonctionnaires titulaires.

La pension des non titulaires de la Fonction publique
Elle comprend une pension de base calculée par le régime général des salariés, et une pension complémentaire calculée par l'Ircantec, avec des règles analogues à celles de l'Agirc-Arrco.

En savoir plus sur la retraite complémentaire des non-titulaires de la Fonction publique.

Pension de retraite pour les régimes spéciaux

Les régimes spéciaux de retraite appliquent des règles spécifiques pour le calcul de la pension de retraite. Ces règles tendent de plus en plus à se rapprocher de celles des fonctionnaires. Mais, dans le détail, chaque régime spécial a ses règles propres, pensez à les consulter dans le détail.

La pension de retraite des travailleurs indépendants

Les travailleurs indépendants se répartissent en 3 catégories : les artisans, commerçants et industriels, les professions libérales et les exploitants agricoles.

Pension de retraite des artisans, commerçants et industriels

Vous dépendez, pour votre retraite de base de la Sécurité sociale des indépendants (SSI, anciennement RSI). Depuis 1973, son mode de calcul est aligné sur celui du régime des salariés : il prend en compte le revenu (et non le salaire comme au régime général) annuel moyen des 25 meilleures années, un taux (de 50 % à taux plein) et le rapport du nombre de trimestres validés sur la durée de référence.

Votre retraite complémentaire, calculée en points, dépend de la profession que vous exercez (à noter que les artisans et les commerçants sont l'objet d'un régime complémentaire commun depuis 2013).

En savoir plus sur les régimes de retraite des artisans, commerçants et industriels.

Pension de retraite des professions libérales

Votre pension de base se calcule en points. Pour obtenir le montant de la pension, il faut multiplier le nombre de points acquis par la valeur du point. Il n'existe pas de coefficient de proratisation dans ce régime, mais votre pension peut être affectée par une décote ou une surcote.

La pension complémentaire se calcule différemment suivant les 10 sections professionnelles que compte le régime des professions libérales. Mais en règle générale, elle se calcule aussi généralement en points.

La pension de base des professions libérales est calculée par la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL), la pension complémentaire est calculée par la section professionnelle à laquelle vous êtes rattaché.

En savoir plus sur le calcul de la retraite des professions libérales.

Pension de retraite des exploitants agricoles

Votre retraite est composée d'une pension de base (qui comprend une part forfaitaire et une autre proportionnelle aux revenus) et une retraite complémentaire calculée en points. La pension de base peut être affectée par une décote ou une surcote, ce qui n'est pas le cas de la pension complémentaire.

Vous percevez tous les mois votre pension (de base et complémentaire), gérée par la Caisse centrale de la mutuelle sociale agricole (CCMSA).

Pour aller plus loin :
La retraite de base des exploitants agricoles
La retraite complémentaire des exploitants agricoles

Ce qu'il faut retenir sur la façon de calculer le montant de sa pension de retraite

Chaque régime de retraite a ses propres règles de calcul : la première étape consiste à définir celui (ou ceux) dans le(s)quel(s) vous avez cotisé.

Quel que soit le régime, la pension que vous toucherez (hors retraite supplémentaire) correspond à l'addition d'une pension de base et d'une pension complémentaire.

La pension de base est généralement calculée sur la base de vos revenus (salariaux ou autres dans certains cas) et du nombre de trimestres que vous avez validés. De ce dernier dépend le taux appliqué sur votre revenu de référence (appliqué, minoré ou majoré selon que vous remplissez, ne remplissez pas ou dépassez les conditions requises).

La pension complémentaire consiste le plus souvent en un cumul de points à transformer. Le niveau de cette pension dépend donc de celui de vos cotisations au régime complémentaire.

Si vous avez cotisé à plusieurs régimes, soyez vigilant, car ils ont tous des modes de calcul spécifiques. Votre retraite consistera en l'addition des différentes pensions calculées.

Lire la partie précédente

Lire la suite

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi