Les jeunes, leur épargne et leur retraite

Les jeunes, leur épargne et leur retraite

Les jeunes sont pessimistes sur la pérennité du système de retraite par répartition tel qu’il fonctionne aujourd’hui. Pour remédier à ces craintes, la plupart prévoit d’épargner en vue de leurs vieux jours. Mais ils ne sont pas tous au fait du système de retraite et des dispositifs d’épargne existants. Point sur les jeunes, leur retraite et leur épargne à travers une série d'enquêtes d’opinion. 

 

Les jeunes pessimistes sur l'avenir du système de retraite

Alors que la réforme des retraites de 2010 devait rétablir la pérennité du système, l’étude TNS Sofres / Amundi réalisée en 2011 et consacrée aux « jeunes actifs et la retraite » a révélé que les Français – et plus particulièrement les jeunes – n’ont pas plus confiance dans sa pérennité. Elle montrait que 81 % des 25-34 ans n’avaient pas confiance dans le système de retraites par répartitionRépartition (retraite par)<p>Mode de gestion technique des systèmes de retraite fondé sur la solidarité entre générations : les cotisations des actifs au titre de l'assurance vieillesse servent immédiatement à payer les pensions des retraités.</p> (comme 83 % des 35-44 ans).

8 ans plus tard, une autre étude révèle retrouve le même pourcentage dans un autre contexte. Le sondage « Les Français et la retraite », réalisé par Gfk / Groupama en 2018, a confirmé ce pessimisme. Les 25-35 ans sont, d’après l’étude, 81 % à penser qu'ils ne percevront pas une pensionPension de retraite<p>Somme versée périodiquement à un assuré après la liquidation de sa retraite, après cessation totale ou partielle de l'activité professionnelle.</p> à la hauteur de leurs attentes. Seulement 30 % des 25-35 ans disent avoir confiance dans le système de retraites (contre près de la moitié des 45-55 ans).

Les jeunes misent sur l'épargne pour financer leurs vieux jours

D’après ce même sondage Gfk / Groupama de 2018, ¼ des 25-35 ans estiment qu'il faudrait commencer à la préparer dès 30 et 35 ans. Pour les 45-55 ans, l'âge idéal pour commencer à préparer sa retraite est plus tard, à 41 ans. Cependant, dans la pratique, les 25-35 ans ne sont que 12 % à dire avoir déjà commencé à préparer leur retraite (contre 20 % des 25-55 ans).

Mais ils ne préparent pas leur retraite avec des dispositifs d’épargne dédiés

Une étude CSA / Cercle des Épargnants réalisée en 2016 indique que seuls ¼ des moins de 35 ans entendent ainsi épargner régulièrement sur un produit dédié à la retraite. Pourtant, les produits dédiés (Perco, Perp, Madelin, Préfon, etc.) ne sont évoqués que par 3 % des jeunes actifs. Ce sont les livrets bancaires qui sont préférés, suivis par l’épargne logement et l'assurance-vie.

D’après le sondage Gfk / Groupama de 2018, l'immobilier semble aussi jouer ce rôle d’un patrimoine acquis en vue de la retraite. Ainsi, même s'ils ne l'identifient pas comme une épargne « retraite », l'achat d'une résidence principale représente le 3e projet d'épargne chez les 25-35 ans.

Les jeunes ont besoin d'information sur la retraite et l’épargne

Les doutes exprimés par les jeunes dans le système de retraite proviennent en partie de leur ignorance. Ainsi, alors que le sondage Gfk / Groupama de 2018 révélait que 81 % des 25-35 ans pensent qu’ils ne percevront pas une pension à la hauteur de leurs attentes, ils sont 89 % à estimer ne pas avoir une vision claire du montant de la pension qu’ils percevront à la retraite (contre 82 % des 25-55 ans).

Ils admettent leur ignorance, et sont demandeurs de mieux savoir comment préparer leur retraite. D’après cette enquête, les 25-35 ans ne sont que 14 % à être bien informés sur les démarches à effectuer pour préparer leur retraite, contre 22 %
des 25-55 ans.

En savoir plus sur le rapport des Français à l’épargne retraite.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi