Tout savoir sur le RSA et la Retraite

Tout savoir sur le RSA et la Retraite

Non. Tout comme le Revenu minimum d'insertion (RMI) qu'il a remplacé en 2009, le Revenu de solidarité active (RSA) n'est pas une indemnité chômage. Il n'est pas soumis à cotisations et ne donne pas droit à des trimestres de retraite.
Le RSA est versé, en fonction de votre statut professionnel, par la Caisse d'allocation familiale (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Existe-il des exceptions pour valider des trimestres, même au RSA ?

Dans certaines circonstances, la période pendant laquelle vous avez perçu le RSA ou le RMI peut être validée pour votre retraite :

  • s'il s'agissait d'un RSA ou RMI versé en complément d'un revenu faible. Ce dernier donne droit à des trimestresTrimestre<p>Unité de base de calcul de la durée d'assurance, utilisée dans la plupart des régimes de retraite de base.</p> dans les conditions habituelles ;
  • si vous perceviez en complément certaines allocations ou indemnités chômage, au titre de ces indemnités ;
  • si vous perceviez certaines prestations familiales, au titre de l'Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) ;
  • ou encore, si vous ne perceviez aucun de ces revenus, au titre du chômage non indemnisé, dans certaines limites.

Peut-on cumuler le RSA et sa pension de retraite ?

A priori, rien n'empêche de cumuler le RSA et la retraite. Dans les faits, ce cumul est rare et sera forcément partiel. En effet, le RSA n'est accordé que pour les personnes dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond : 550,93 € pour 1 personne seule et 826,40 € pour un couple en 2018, majoré en cas d'enfant(s) à charge. Or, les pensions de retraitePension de retraite<p>Somme versée périodiquement à un assuré après la liquidation de sa retraite, après cessation totale ou partielle de l'activité professionnelle.</p> , qui sont bien souvent supérieures à ces plafonds (1 389 € en moyenne par mois) sont comptabilisées dans le calcul du RSA.

Si vous avez plus de 65 ans, vous avez tout intérêt à demander l'Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Les montants pour 1 personne seule (868,20 € à partir du 1er janvier 2019) ou un couple (1 347,88 €) sont supérieurs à ceux du RSA. De plus, cette allocation sera revalorisée de 35 € par mois également le 1er janvier 2020.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi