Départ anticipé à la retraite : qui en bénéficie ?

Départ anticipé à la retraite : qui en bénéficie ?

De nombreux facteurs influent sur le montant de sa pension de retraitePension de retraite<p>Somme versée périodiquement à un assuré après la liquidation de sa retraite, après cessation totale ou partielle de l'activité professionnelle.</p> comme l'âge légal de départ et celui à taux plein, le nombre de trimestres cotisés, etc. Il est indispensable de connaître le fonctionnement du système de calcul de la retraite afin d'éviter les mauvaises surprises. Mais en retour, il existe certains dispositifs permettant de prendre sa retraite plus tôt sans subir de malus, voire même avant l'âge légal.      
Présentation.

Qu'est-ce que le départ anticipé ?

L'âge légal de départ à la retraiteÂge légal de départ à la retraite<p>Âge à partir duquel une personne peut demander à prendre sa retraite. En France, il est de 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955.</p> est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Mais votre pension peut subir une décoteDécote<p>Réduction définitive appliquée au montant de la pension d'un assuré. Elle s'applique lorsque l'assuré choisit de partir à la retraite alors qu'il n'a pas atteint la durée de cotisation requise pour percevoir une retraite à taux plein.</p> si vous n'avez pas suffisamment de trimestres. Les dispositifs de départ anticipé permettent de partir sans décote quel que soit le nombre de trimestres, voire de partir avant l'âge légal.

Les dispositifs sont variés. Par exemple, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR) sorti en novembre 2020, 9,5 % des femmes et 20,5 % des hommes ont pu partir à la retraite dès 60 ans à l'aide du dispositif carrière longue, et 80 % des militaires sont partis à la retraite avant 56 ans.

En savoir plus sur l'âge de départ à la retraite.

Qui bénéficie d'un départ anticipé à la retraite ?

Retraite anticipée pour handicap ou invalidité

Pour compenser les difficultés qu'ils peuvent rencontrer dans leur activité, les travailleurs handicapés se voient accorder certains avantages sur leur retraite. S'ils souffrent d'une incapacité d'au moins 50 %, ils peuvent partir en retraite anticipée pour handicap dès 55 ans, sous réserve de remplir certaines conditions de durée d'assurance.

La retraite anticipée pour carrière pénible

La pénibilité de certaines carrières affecte la santé des travailleurs (que ce soit au quotidien ou à travers la survenue d'un accident du travail). Pour compenser le fait que ces personnes arriveront en moins bonne santé à la retraite, le système leur permet de bénéficier d'un départ anticipé à la retraite avant les autres.

Les travailleurs exposés à l'amiante pendant une certaine durée ou victimes d'une maladie liée à celle-ci, peuvent partir à la retraite entre 50 et 60 ans. L'assuré victime d'une incapacité permanente sur son lieu de travail peut partir en retraite anticipée pour pénibilité à 60 ans. Le Compte professionnel de prévention (C2P) octroie des points aux travailleurs exposés à des facteurs de pénibilité. Ils peuvent les utiliser pour partir plus tôt à la retraite.

Retraite anticipée pour carrière longue

Le départ anticipé pour carrière longue permet à un assuré ayant commencé à travailler très jeune (entre 14 et 20 ans) de partir avant d'avoir atteint l'âge légal, à condition qu'il ait cotisé suffisamment longtemps. Attention : les trimestres assimilés ne comptent pas pour bénéficier du départ anticipé pour carrière longue.

Retraite anticipée pour les fonctionnaires et régimes spéciaux

Le régime de retraite des fonctionnaires et les régimes spéciaux prévoient souvent des cas spécifiques de départ anticipé. La plupart (fonctionnaires, SNCF, RATP, etc.) distinguent les agents en catégorie « sédentaire » et « active » (des métiers jugés plus difficiles). Alors que les sédentaires ont le même âge de départ que le régime général, les agents qui remplissent une certaine durée de service en catégorie active peuvent partir à la retraite 5 à 10 ans plus tôt.

Il existe souvent d'autres possibilités spécifiques de majoration de durée d'assurance ou de départ anticipé pour des raisons diverses (invalidité, aidant d'un parent, etc.).

Quand et comment faire sa demande de départ anticipé à la retraite ?

Quelle que soit la raison pour laquelle vous pouvez prétendre à un départ anticipé à la retraite, essayez de vous y prendre au moins 6 mois avant la date prévue de départ à la retraite. Les différentes caisses de retraite vont vérifier l'ensemble de votre carrière et les justificatifs l'accompagnant et ce travail prend du temps !

Retraite anticipée pour handicap ou invalidité

La retraite anticipée pour handicap vous permet de partir à la retraite à 55 ans. Pour en bénéficier, vous devez prendre contact auprès de votre Caisse d'assurance retraite et de santé au travail (Carsat) qui vérifiera que vous remplissez les conditions. Si c'est le cas, elle vous fournira une attestation à remettre lors de votre demande de départ à la retraite anticipée pour handicap.

La retraite anticipée pour carrière pénible

Si vous avez été exposé à l'amiante, vous pouvez partir à la retraite entre 50 et 60 ans selon la durée d'exposition. Pour en bénéficier, ce formulaire doit être déposé auprès de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM).

Si vous avez subi une incapacité permanente dans le cadre du travail, vous pouvez partir à la retraite à 60 ans. Pour en bénéficier, ce formulaire doit être remis à votre Carsat.

Le C2P (Compte professionnel de prévention) vous permet de partir un peu plus tôt à la retraite, sans malus. Pour profiter du dispositif, ce formulaire doit être rempli au moment de faire votre demande de retraite, afin que les trimestres offerts soient comptabilisés dans le calcul de votre retraite.

Conditions et demande de retraite anticipée pour carrière longue

Pour toutes les générations nées à partir du 1er janvier 1960, vous pouvez partir en retraite anticipée pour carrière longue si :

  • à 58 ans si vous avez commencé à travailler avant 16 ans et avez 8 trimestres cotisés de plus que la durée d'assurance retraite requiseDurée d'assurance requise<p>Aussi appelée «<span class="nbsp"> </span>durée minimale d'assurance<span class="nbsp"> </span>», il s'agit de la durée de cotisation légale, calculée en trimestres et tous régimes confondus, nécessaire pour percevoir une pension de retraite à taux plein.</p> ;
  • à 60 ans, si vous avez commencé à travailler avant 20 ans et avez cotisé à la durée d'assurance requise.

Par exemple, l'année de départ à la retraite d'une carrière longue, si vous êtes né en 1961, peut débuter en 2021 si vous avez commencé à travailler à 20 ans, et aurait pu être débutée dès 2019, si vous aviez commencé à travailler à 16 ans.

Pour en bénéficier, vous devez retirer le formulaire Cerfa n° 51687*06 (que vous pouvez récupérer auprès de la Cnav ou télécharger ici). Si vous n'avez jamais été affilié au régime général, vous devrez faire une demande de retraite anticipée auprès de chaque caisse de retraite de base dont vous relevez ou avez relevé.

Régimes spéciaux et fonctionnaires

Les formulaires sont aussi nombreux que les régimes spéciaux, les catégories de fonctionnaires et les professions concernées. Pour connaître celui qui correspond à votre profession, rendez-vous dans notre dossier sur les régimes spéciaux.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

close icon

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi