Reconstituer sa carrière : pourquoi et comment ?

Reconstituer sa carrière : pourquoi et comment ?

L'âge de la retraite approche : l'heure de la reconstitution de carrière a sonné.
Pourquoi est-ce important ?
Que doit contenir votre dossier retraite ?
Quelques éléments de réponse pour une transition en douceur.

Prendre sa retraite, oui mais à quel moment ?

Il existe un âge minimal pour prendre votre retraite (en général 62 ans, mais pas toujours). Cependant, l'âge n'est pas tout : souvent, il est préférable d'attendre un peu avant de prendre sa retraite, afin de bénéficier d'une pension suffisante.

C'est le cas si vous n'avez pas atteint votre durée d'assuranceDurée d'assurance requise<p>Aussi appelée «<span class="nbsp"> </span>durée minimale d'assurance<span class="nbsp"> </span>», il s'agit de la durée de cotisation légale, calculée en trimestres et tous régimes confondus, nécessaire pour percevoir une pension de retraite à taux plein.</p> . De quoi s'agit-il ? Pour chaque génération, il existe un nombre de trimestres (entre 160 et 172) qu'il faut avoir validés au cours de votre carrière pour pouvoir prétendre à une pensionPension de retraite<p>Somme versée périodiquement à un assuré après la liquidation de sa retraite, après cessation totale ou partielle de l'activité professionnelle.</p> complète.

S'il vous manque des trimestresTrimestre<p>Unité de base de calcul de la durée d'assurance, utilisée dans la plupart des régimes de retraite de base.</p> au moment de la liquidationLiquidation de la retraite<p>Lorsqu'un assuré souhaite partir à la retraite, il doit demander la liquidation de ses droits, c'est-à-dire faire valoir ses droits pour déclencher la mise en paiement de sa pension de retraite.</p> de votre retraite, votre pension sera réduite, définitivement, par l'application d'un pourcentage de réduction appelé « décote ».

À l'inverse, si vous continuez à travailler au-delà de l'âge de la retraite, alors que vous avez déjà tous vos trimestres, vous augmentez votre future pension, d'un pourcentage appelé « surcote ».

Comment savoir où j'en suis ?

En vertu du droit à l'information sur la retraite, vos caisses de retraiteCaisse de retraite<p>Organisme gérant un ou plusieurs régimes de retraite, de base ou complémentaire, qui perçoit des cotisations des actifs et en reverse le produit sous forme de pensions aux retraités.</p> ont l'obligation de tout faire pour que vous soyez le mieux informé possible sur votre situation.

Vous pouvez donc vous adresser à n'importe lequel des organismes dont vous avez dépendu, et obtenir une information complète sur les droits que vous avez déjà acquis (dans tous les régimes), sur l'âge auquel vous pourrez partir, sur le montant des pensions que vous percevrez.

À partir de vos 35 ans, vous recevez tous les 5 ans un « relevé de situation individuelle », qui récapitule tous vos droits, cotisationsCotisation retraite<p>Somme prélevée sur les salaires et/ou les revenus professionnels afin de financer les retraites.</p> , pointsPoint de retraite<p>Les cotisations d'un assuré lui permettent d'acquérir des points retraite dans certains régimes, comme le régime complémentaire Agirc-Arrco. Le montant de sa retraite est égal au total des points acquis pendant sa vie professionnelle, multipliée par la valeur du point lors de son départ en retraite.</p> , trimestres, acquis auprès de tous vos régimes. Vous pouvez d'ailleurs demander ce relevé à tout moment à l'une de vos caisses de retraite.

À 55 et à 60 ans, vous recevez également une estimation de votre pension future, en fonction du moment où vous choisirez de prendre votre retraite : c'est l'estimation indicative globale.

Bilan retraite : faut-il se faire aider ?

Ces documents représentent une aide précieuse pour préparer votre retraite. Cependant, ils ne sont pas toujours faciles à décrypter, et surtout, ils ne sont pas fiables à 100% : selon la Cour des Comptes, pour les anciens salariés qui ont pris leur retraite en 2013, la pension complémentaire présentait des erreurs de calcul dans 14% des cas.

Certes, il est toujours possible de faire rectifier sa pension une fois que l'on est à la retraite ; mais c'est une procédure longue, complexe et incertaine.

C'est pourquoi il est essentiel de bien vérifier l'exactitude des informations que vous envoient les organismes de retraite, et de les faire modifier avant d'avoir liquidé votre pension.

Fiches de paie, bulletins de chômage, contrats, déclarations sur l'honneur – que ces documents soient en votre possession, ou dans celle d'interlocuteurs qu'il faut retrouver… Prouver les différentes étapes de votre carrière, sur 40 ans ou plus, cela peut demander une véritable enquête.

Dans ces conditions, un accompagnement par un expert peut s'avérer un investissement particulièrement rentable. N'hésitez pas à prendre contact avec nos services pour un bilan retraite personnalisé.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi