Qui est concerné par la retraite à 64 ans ?

Qui est concerné par la retraite à 64 ans ?

article

64 ans

âge moyen de départ à la retraite en 2040

Selon le Conseil d'Orientation des Retraites (COR), vers 2040, les Français partiront en moyenne à la retraite à 64 ans, en l'absence de réforme, contre un peu plus de 62 ans en 2018. En cause, le nombre de trimestres nécessaire pour une retraite complète – de base et complémentaire – qui augmente progressivement. Dès aujourd'hui, de fait, de nombreux salariés partent déjà à 64 ans. Quelles sont les causes et les conséquences de ce choix ? Plusieurs situations sont à distinguer.

Source : COR

Vous avez 64 ans et n'avez pas tous vos trimestres

Vous pouvez, bien sûr, prendre votre retraite, puisque l'âge minimum est de 62 ans. Mais si vous partez à la retraite à 64 ans sans avoir tous vos trimestres, le montant de votre pension sera réduit par plusieurs facteurs.

Les réductions du montant de votre pension

Le montant de votre pension de base sera doublement réduite :

Votre pension complémentaire subira également une décote, dans les mêmes conditions que votre retraite de base, mais pas de proratisation.

Exemple de l'impact d'une retraite à 64 ans avec décote

Si vous avez 64 ans en 2020 (ou en 2021) votre durée d'assurance requise est de 166 trimestres. Si vous n'avez validé que 160 trimestres par exemple, votre retraite de base subira une décote de 1,25 % multiplié par 6 trimestres manquants, soit de 7,5 %. Puis, sur cette pension de base « décotée », s'applique encore votre coefficient de proratisation, en multipliant le résultat précédent par 160/166. Votre retraite complémentaire subira également une décote, calculée suivant le barème de l'Agirc-Arrco. Pour 6 trimestres manquants, la décote s'élèvera ainsi à 6 %. En revanche, la retraite complémentaire n'est pas proratisée. 

Par exemple, si votre retraite de base à taux plein s'élève à 1 400 € et que votre retraite complémentaire s'élève à 800 €. 

Retraite de base : 1 400 € - 7, 5 % = 1 295 € (décote) et 1 295 € x 160/166 = 1 248,19 € (proratisation)

Retraite complémentaire : 800 € - 6 % = 752 €. 

Retraites de base + complémentaire = 2 000,19 € (au lieu de 2 200 €)

 

Vous avez 64 ans et vous avez tous vos trimestres depuis cette année

Votre pension de retraite de base sera complète. Vous percevrez donc une pension au taux pleinTaux plein<p>Taux maximum de calcul d'une retraite dont peut bénéficier l'assuré dans tous les régimes. Pour prétendre à une pension de retraite à taux plein, il faut remplir des conditions d'âge et de durée d'assurance.</p> (égale à 50 % de la moyenne de vos 25 meilleures années de salaire).

En revanche, votre retraite complémentaire sera soumise au malus Agirc-Arrco. Pendant les 3 premières années, votre pension complémentaire sera réduite de 10 % (ou jusqu'à vos 67 ans si vous les atteignez avant).

Vous avez 64 ans et vous avez tous vos trimestres depuis plus d'1 an

Vous avez tous vos trimestres depuis 1 an

Dans ce cas, vous toucherez votre pension de retraite :

  • avec une surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire sur votre retraite de base ;
  • sans subir de malus sur votre retraite complémentaire. Par exemple, si vous avez fini de valider vos trimestres à 63 ans et demi, vous pouvez percevoir votre retraite complémentaire complète en partant à 64 ans et demi. 

Travailler après 64 ans : pour quoi faire ?

Si vous avez 64 ans et déjà tous vos trimestres depuis au moins 1 an, il reste avantageux de continuer à repousser votre retraite :

  • Vous améliorez votre pension de base, en augmentant votre surcote.
  • Vous accumulez davantage de points de retraite complémentaire.
  • Vous pouvez bénéficier d'un bonus sur votre 1ère année de pension complémentaire. Ce bonus s'élève à 10 % si vous avez tous vos trimestres depuis 2 ans, 20 % si vous les avez depuis 3 ans, et 30 % si vous les avez depuis 4 ans.

Pour faciliter la transition vie active / retraite, vous pouvez aussi choisir la retraite progressive pour rester en partie actif et bénéficier des mêmes avantages. 

Réforme des retraites : qui serait concerné par l'âge pivot à 64 ans ? 

La réforme des retraites discutée début 2020 envisageait d'établir un âge pivot, ou âge d'équilibre. Ce serait l'âge à partir duquel vous pourriez prendre votre retraite à taux plein. En partant avant l'âge pivot, vous subiriez une décote. En continuant à travailler après, vous bénéficieriez d'une surcote. Il était question que l'âge d'équilibre soit fixé à 64 ans en 2027, puis il évoluerait en fonction de la situation du régime.

Le débat sur la réforme ayant été interrompu par l'épidémie de Covid-19, on ne sait pas encore si cet âge pivot verra le jour ou non. Néanmoins, si vous avez 64 ans aujourd'hui, il y a peu de chance que vous soyez concerné par la prochaine réforme des retraites souhaitée par Emmanuel Macron, même si les contours sont aujourd'hui à préciser.

 

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

close icon

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi