Se faire accompagner pour liquider sa retraite

Se faire accompagner pour liquider sa retraite

L'âge de la retraite approche et l'heure de la reconstitution de carrière a sonné. Fiches de paie, bulletins de chômage, contrats, etc. C’est 40 ans de carrière, voire plus, qu’il faut reconstituer avec tous les justificatifs requis. Cela demande une véritable organisation. Dans certains cas, se faire accompagner par des professionnels pour vous aider dans vos démarches peut vous être très utile.

Pourquoi se faire aider par des professionnels ?

Se faire accompagner par un professionnel de la retraite est un service payant. Mais en fonction de votre carrière et de votre situation, une aide experte peut s’avérer très utile. Dans bien des situations, cet accompagnement peut même s'avérer un investissement rentable lorsque l’on sait que la pension de retraite que l’on percevra le sera à vie. De plus, certains frais peuvent être déduits de vos impôts.

Un professionnel expert en retraite peut vous apporter une aide dans différents domaines. Il fera un bilan et reconstituera votre carrière, calculera pour vous le montant exact de votre future pension de retraitePension de retraite<p>Somme versée périodiquement à un assuré après la liquidation de sa retraite, après cessation totale ou partielle de l'activité professionnelle.</p> , et évaluera la date optimale pour votre départ à la retraite.

Il pourra également – et surtout – effectuer à votre place l'intégralité des démarches administratives, jusqu'au versement de vos premières pensions. Ce service est particulièrement intéressant pour les personnes ayant effectué tout ou partie de leur carrière à l'étranger. Ou pour celles qui ont eu une carrière multiple, dans différents régimes.

L'appel à des services d'expertise retraite peut être un réel appui pour défendre vos droits, effectuer les démarches et obtenir la pension à laquelle vous pouvez prétendre. Vous y gagnerez en sérénité et en tranquillité.

Etre accompagné dans des démarches parfois complexes

Complexité, lenteur administrative, perpétuelles évolutions de la législation française, etc. Le système de retraite peut être un vrai casse-tête. Retraite de baseRégime de retraite de base<p>Premier niveau de retraite obligatoire. En fonction de leur catégorie socio-professionnelle, les assurés sont affiliés à un <strong>régime de retraite de base </strong>(ex : régime général des salariés, régime agricole, régime des indépendants, régime des fonctionnaires, etc.).</p> et retraite complémentaireRégime de retraite complémentaire<p>Régime de retraite dont les prestations s'ajoutent à celles du régime de base (ex : régime Agirc-Arrco pour les salariés cadres et non-cadres, régime Ircantec pour les agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques, etc.).</p> ne suivent pas les mêmes règles, et vous pouvez aussi avoir cotisé à plusieurs régimes qui ont des règles différentes.

Comment, dans ce cas, être sûr que tous vos droits seront bien pris en compte ? La moindre erreur peut être lourde de conséquences.

Il est toujours possible de faire rectifier sa pension une fois retraité, mais c'est une procédure longue, complexe et incertaine. Il est donc plus prudent de vérifier, en amont, l'exactitude des informations fournies par les organismes de retraite.

Etre aidé en amont dans la vérification des informations envoyées

Dans le cadre du « droit à l'information », vos caisses de retraiteCaisse de retraite<p>Organisme gérant un ou plusieurs régimes de retraite, de base ou complémentaire, qui perçoit des cotisations des actifs et en reverse le produit sous forme de pensions aux retraités.</p> vous envoient différents documents pour vous informer de vos droits acquis :

  • Le relevé de carrière : il récapitule l'ensemble de vos droits acquis au sein d'un régime donné. Pour le consulter, vous devez faire une demande auprès de l'organisme dans lequel vous voulez connaître vos droits.
  • Le Relevé de situation individuelle (RIS) : il vous informe sur l'ensemble de vos droits acquis pour la retraite au sein de tous les régimes dans lesquels vous cotisez ou avez cotisé. C'est une sorte de relevé de carrière inter-régimes. Il vous est envoyé tous les 5 ans à partir de 35 ans, mais vous pouvez demander à le recevoir à n’importe quel moment, par courrier ou par voie électronique.
  • L'Estimation indicative globale (EIG) : il indique vos droits acquis pour la retraite ainsi que le montant indicatif de votre pension de retraite en fonction de votre âge de départ. Il vous est envoyé tous les 5 ans à partir de 55 ans.

Une fois ces documents reçus, il est indispensable de bien vérifier l'exactitude de toutes les informations qui y sont recensées. S'il manque des trimestresTrimestre<p>Unité de base de calcul de la durée d'assurance, utilisée dans la plupart des régimes de retraite de base.</p> , des salaires, ou que certaines périodes d'emploi n'ont pas été prises en compte, il faut que vous ayez le temps de faire rectifier votre dossier. Ces démarches prennent du temps, mais sont essentielles pour la suite. En effet, ce sont ces documents qui serviront de base pour le calcul du montant de votre pension de retraite. Des périodes manquantes pourraient conduire à minorerMinoration<p>Baisse du montant versé à la retraite lorsque l'assuré ne réunit pas l'ensemble des conditions requises pour bénéficier du taux plein.</p> votre pension.

Être accompagné par un professionnel pour vérifier toutes ces informations permettra non seulement de vous rassurer dans cette démarche complexe, mais aussi – et surtout – de vous assurer que vous percevrez bien la pension à laquelle vous avez droit.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi