L'âge de départ à la retraite en Europe

L'âge de départ à la retraite en Europe

La France se trouve sur le podium des pays européens où l'on peut partir le plus tôt à la retraite. Avec un âge légal de départ en retraite fixé à 62 ans, elle est loin devant l'Italie ou l'Islande dont l'âge légal est à 67 ans. La moyenne dans les pays européens est de 65 ans. Pour autant, avec une accélération toujours plus prononcée du vieillissement des populations, cet écart devrait se réduire en Europe. Les pays où l'on part tôt (tels que la France) augmentent progressivement l'âge de départ à la retraite et devraient peu à peu rattraper ceux où l'on part déjà à 67 ans.

Des disparités selon les pays

32 pays composent l'Europe… et cela implique tout autant de règles différentes en matière d'âge légal de départ à la retraite. 

Des différences entre les hommes et les femmes

Certains pays font des différences selon le sexe des travailleurs. Ainsi, les femmes partent plus tôt en retraite en Autriche, Croatie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Roumanie et Suisse. Cela varie de 1 an à 4 ans d'écart ! Pour le reste, l'âge est identique pour les femmes et les hommes, bien que l'on constate que dans les faits, les femmes partent plus tard à la retraite que les hommes en raison de plus faibles pensions de retraite. Cette tendance devrait d'ailleurs s'inverser pour les prochaines générations, en raison de leur place sur le marché du travail.

Retrouvez dans ce tableau l'âge légal de départ à la retraite dans chaque pays européen

PaysHommeFemme
Allemagne65 ans et 8 mois (assurés nés en 1954) et jusqu'à 67 ans en 2029
Autriche65 ans 60 ans
Belgique65 ans
Bulgarie64 ans et 3 mois 
Chypre65 ans
Croatie65 ans62 ans et 6 mois
Danemark66 ans
Espagne65 ans
Estonie63 ans et 6 mois
Finlande63 ans et 3 mois
France62 ans
Grèce67 ans (pour 15 ans d'assurance) et 62 ans (pour 40 ans d'assurance)
Hongrie64 ans et 6 mois
Irlande66 ans
Islande67 ans
Italie67 ans
Lettonie63 ans et 9 mois
Liechtenstein65 ans
Lituanie64 ans63 ans
Luxembourg65 ans
Malte63 ans (assurés nés entre 1955 et 1958) et 65 ans (assurés nés à partir de 1962
Norvège62 ans (si l'assuré remplit la durée d'activité requise)
Pays-Bas66 ans et 4 mois
Pologne65 ans60 ans
Portugal66 ans et 5 mois
République Tchèque63 ans et 8 moisDe 59 ans et 8 mois à 63 ans et 8 mois selon le nombre
Roumanie65 ans61 ans
Royaume-Uni66 ans
Slovaquie62 ans et 6 mois
Slovénie65 ans
Suède61 ans (si l'assuré remplit la durée d'activité requise)
Suisse65 ans64 ans

Source : Cleiss

Un système de départ à la retraite anticipé

Tous les États prévoient des systèmes de départ anticipé, et sur ce point, la France n'est pas en reste. Parmi ses 42 régimes de retraite actuels, certains permettent de partir à la retraite bien avant 60 ans comme le régime des militaires ou celui de la SNCF. D'autres États comme le Danemark, a contrario, prévoient des systèmes de départ différé avec des systèmes de bonus financiers pour inciter les travailleurs à partir plus tard.

Un départ à la retraite dépendant des durées de cotisations

Enfin, l'âge de départ en retraite dépend des durées de cotisations. Les disparités sont bien présentes en Europe : l'Allemagne est en tête avec une durée de cotisation de 45 ans contre 40 ans au Portugal et en Grèce. En France, cette durée dépend de l'année de naissance mais cela varie entre 41ans et 3 mois, et 43 ans.

Un recul généralisé des âges de départ en Europe

Le vieillissement démographique joue inévitablement sur l'équilibre du financement du système des retraites. Or, les populations vivent de plus en plus longtemps. Les prévisions annoncent que d'ici 2050, un tiers des personnes auront plus de 65 ans en Europe. L'OCDE est pessimiste et attire l'attention sur le manque de préparation des systèmes face au vieillissement démographique. On compte de moins en moins d'actifs pour un nombre croissant de retraités. 
Résultat : pour assurer l'équilibre entre actifs et retraités, les pays reculent de plus en plus l'âge de départ à la retraite et augmentent la durée des cotisations, à l'instar de la France. Il suffit de regarder les annonces du Gouvernement sur la future réforme des retraites (suspendue depuis le début de la crise sanitaire de mars 2020) qui voulait fixer un âge pivot à 64 ans. 

Dans les faits, les Français partent en moyenne à 62 ans et 10 mois donc un peu plus tard que l'âge légal (contre 60 avant 2018). Cette tendance devrait se confirmer dans les prochaines années.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

close icon

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi