J'ai arrêté de travailler pendant 10 ans pour m'occuper de mon enfant handicapé, est-ce que cela compte pour ma retraite ?

J'ai arrêté de travailler pendant 10 ans pour m'occuper de mon enfant handicapé, est-ce que cela compte pour ma retraite ?

Le fait de réduire ou d’interrompre votre activité pour vous occuper de votre enfant handicapé est pris en compte par le système de retraites de 2 manières. Premièrement, des trimestres de majoration de durée d’assurance peuvent vous être accordés. Deuxièmement, l’Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) permet de valider des trimestres considérés comme rémunérés au Smic. Ces dispositifs sont soumis à certaines conditions : illustration à travers 2 exemples.

Valérie, à temps partiel pour s’occuper d’un enfant handicapé à 85 %

Valérie a été à temps partiel avec un salaire de 700 € par mois pendant 10 ans pour s’occuper de son enfant handicapé à 85 %. Elle touche l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et son complément.

Majoration de trimestres

Dès lors que son enfant est handicapé à au moins 80 % et qu’elle touche les allocations requises (AEEH et son complément), Valérie est éligible au dispositif. Elle bénéficie donc d’1 trimestre de majoration de durée d’assurance par période d’éducation de 2,5 ans, dans la limite de 8 trimestresTrimestre<p>Unité de base de calcul de la durée d'assurance, utilisée dans la plupart des régimes de retraite de base.</p> . S’étant occupée de son enfant pendant 10 ans, elle aura droit à 4 trimestres de majorationMajoration<p>Avantage supplémentaire en matière de retraite lié à la situation personnelle de la personne (ex : majoration de la pension de retraite pour enfants).</p> .

Assurance vieillesse des parents au foyer

Son enfant est handicapé à au moins 80 % et son salaire est inférieur au seuil de 63 % du Plafond de la Sécurité sociale. Ses 10 années comptent donc non seulement comme des périodes validées au regard de la retraite, mais aussi comme des périodes où elle a été rémunérée au Smic (et non à 700 € par mois). Cela peut avoir son importance dans le calcul du Salaire annuel moyenSalaire annuel moyen (SAM)<p>Salaire de référence servant de base au calcul de la retraite de base dans les régimes des salariés. Ce montant correspond à la moyenne des salaires des 25 meilleures années d'activité, dans la limite du plafond de la Sécurité sociale.</p> (SAM) de ses 25 meilleures années (à la base du calcul du montant de sa pension de retraite).

Enzo, en arrêt de travail de longue durée pour s’occuper d’un enfant handicapé à 50 %

Enzo s’est arrêté de travailler pendant 10 ans pour s’occuper de son enfant handicapé à 50 %. Il a touché l’allocation journalière de présence parentale pendant 3 ans. Son épouse a repris son activité à la fin de son congé parental.

Majoration de trimestres

Son enfant étant handicapé à moins de 80 %, Enzo ne peut bénéficier des majorations pour enfant handicapé. Mais il peut se tourner vers les dispositifs familiaux ouverts à tous les parents. Les 2 parents peuvent notamment se partager 4 trimestres de majoration au titre de l’éducation de l’enfant. Son épouse ayant repris son activité à l’issue de son congé maternité, Enzo peut bénéficier à lui seul des 4 trimestres.

Assurance vieillesse des parents au foyer

Les conditions d’affiliation à l’AVPF sans seuil de handicap varient selon la prestation perçue. Pour certaines prestations, le bénéfice de l’AVPF dépend du nombre et de l’âge des enfants et des ressources du foyer. Ce n’est pas le cas de l’allocation journalière de présence parentale – qu’on ne peut cependant percevoir que pendant 3 ans maximum –. Le simple fait pour Enzo de l’avoir perçue lui ouvre droit au bénéfice de l’AVPF pendant cette période.

En ce qui concerne les 7 années restantes, il pourra en valider une partie au titre du chômage. S’il veut valider les périodes restantes, il lui faudra recourir à l’assurance volontaire vieillesse. Il validera alors des trimestres en payant des cotisations calculées sur la base d'un Smic (soit 903 € par trimestre en 2019).

En savoir plus sur les conséquences pour la retraite d’élever un enfant handicapé.

 

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi