La revalorisation des pensions de retraite en 2020

La revalorisation des pensions de retraite en 2020

La revalorisation (généralement une augmentation) des pensions de retraite de base et complémentaire ne se fait pas au même moment de l'année. 

La revalorisation des pensions de retraite de base et de l'Aspa a lieu tous les 1ers janviers. 

Pour les pensions de retraite complémentaire des salariés, la revalorisation est effectuée au 1er novembre.

Elle est calculée sur l'inflation, de sorte que le pouvoir d'achat des pensions ne puisse pas reculer. 

La revalorisation en 2020 

En 2020, pour la 1ère fois, la revalorisation des pensions de retraite de base et de certaines retraites complémentaires a été calculée de façon différente selon le niveau de pension des retraités. Les retraités qui perçoivent moins de 2 000 € bruts par mois ont vu leurs pensions augmenter de 1 %, tandis que ceux qui perçoivent davantage ont vu leur pension n'augmenter que de 0,3 %. Mais l'application de cette règle s'avère plus compliquée que prévu.

Quels taux d'augmentation en 2020 ?

Dans un 1er temps, au 1er janvier, 2 taux ont été instaurés par la Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 (LFSS) :

  • + 0,3 % pour les retraités dont l'ensemble des pensions de retraite dépasse 2 000 € bruts (environ 1 874 € nets) ;
  • + 1 % pour les retraités dont l'ensemble des pensions de retraite sont inférieures à 2 000 € bruts.

Des taux intermédiaires ont été prévus pour les retraités qui perçoivent un peu plus que 2 000 € : 

  • + 0,8 % pour les pensions entre 2 000 et 2 008 € ;
  • + 0,6 % entre 2 009 et 2 012 € ; 
  • + 0,4 % entre 2 013 et 2 014 €.

A quelles pensions de retraite s'appliquent ces taux ?

Ces règles s'appliquent à toutes les retraites de base, ainsi qu'à l'Ircantec (retraite complémentaire des non-titulaires de la fonction publique) et au régime complémentaire des indépendants (SSI complémentaire). 

Elles ne s'appliquent pas à l'Agirc-ArrcoAgirc-Arrco<p>Régime unique de retraite complémentaire pour les salariés du privé (cadres et non-cadres) depuis le 1er janvier 2019. Il fonctionne par points.</p> (retraite complémentaire des salariés), ni aux retraites complémentaires des professions libérales.

En conséquence, si vous êtes salarié ou profession libérale, seule votre retraite de base est revalorisée suivant ce barème, même si l'ensemble de vos pensions sont prises en compte pour déterminer le taux qui s'applique à votre situation. 

Exemple : Vous percevez une pension de base d'ancien salarié de 1 300 € brut et une pension complémentaire de 800 € brut. Au total, vous recevez donc 2 100 €. Le taux de revalorisation qui correspond à votre situation est donc de 0,3 %. Cette augmentation ne s'applique cependant qu'à vos 1 300 € de retraite de base, qui passent à 1 303,90 €. Votre pension s'élèvera donc après revalorisation à 2 103,90 € (1 303,90 € + 800 €). 

Que se passe-t-il pour les retraités qui perçoivent autour de 2 000 € ?

L'application des taux intermédiaires, entre 2 000 et 2 014 €, a été plus difficile que prévu. Au 1er janvier 2020, si vous perceviez moins que 1 874 € nets en 2019, votre pension a été augmentée de 1 %. Si vous perceviez davantage, vous avez reçu une augmentation de 0,3 %. Les taux intermédiaires pour les pensions situées entre 2 000 et 2 014 € n'ont pas été appliqués. 

Un rattrapage était prévu en avril 2020 mais la situation sanitaire a repoussé le calcul à octobre. Il s'applique à partir du 9 octobre 2020, de la façon suivante :

  • Si vous aviez une pension située entre 2 000 et 2 014 €, vous avez été moins augmenté que vous ne l'auriez dû : votre pension de base a été revalorisée de 0,3 %, alors que vous auriez dû gagner 0,4 %, 0,6 % ou 0,8 %, selon votre niveau de pension. A partir d'octobre (pension de septembre), votre pension est donc revalorisée au bon taux, et vous recevez en plus le rattrapage des sommes non perçues depuis le début de l'année
    Par exemple, si votre retraite a été augmentée de 2 € par mois le 1er janvier 2020, alors que vous auriez dû avoir 5 € supplémentaires, vous recevez en octobre, la somme correspondant à la différence (5 € - 2 € = 3 €) multipliée par le nombre de mois manquants. Soit, dans notre exemple, pour les 8 mois précédant septembre, la somme de 3 € x 8 = 24 € de rattrapage. 
  • A l'inverse, il se peut que vous ayez reçu un surplus d'augmentation. C'est le cas si votre taux a été calculé sur des informations qui n'étaient pas à jour : la somme de vos pensions avait dépassé 2 000 € mais l'administration ne le savait pas encore. Vous avez alors été augmenté de 1 % au lieu de 0,3 %. Dans ce cas, votre pension va baisser légèrement à partir d'octobre. Mais vous n'aurez pas à rembourser le trop-perçu depuis le début de l'année.

Et pour la retraite complémentaire des salariés ?

L'Agirc-Arrco, qui gère la retraite complémentaire des salariés, fixe son propre taux d'augmentation qui s'applique au 1er novembre de chaque année. Ce sont les partenaires sociaux, gestionnaires de l'Agirc-Arrco, qui décident de son taux. Depuis 2016, il est en principe calculé sur la base de l'inflation, moins 1 point de pourcentage, sans pouvoir être inférieur à 0 %. 

Le 1er novembre 2019, l'augmentation a été fixée à 1 %.

En 2020, les partenaires sociaux ont décidé que les pensions complémentaires des anciens salariés du privé ne seront pas revalorisées du montant de l'inflation, mais gelées jusqu'à l'année prochaine pour compenser le manque à gagner lié à la crise de la Covid-19.

La revalorisation de l'Allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) en 2020

L'Aspa, ou minimum vieillesse, a été augmentée de 35 € au 1er janvier 2020, pour atteindre 903,20 € pour une personne seule et 1 402,22 € pour un couple marié.

En savoir plus sur l'augmentation des pensions de retraite.

Pour rappel, la revalorisation des pensions de retraite en 2019.

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

close icon

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi