Mes contrats d'intérim sont-ils pris en compte dans le calcul de ma retraite ?

Mes contrats d'intérim sont-ils pris en compte dans le calcul de ma retraite ?

Oui, ils le sont. La rémunération des missions d'intérim fait l'objet de cotisations retraite au régime général des salariés, et compte donc pour vos droits à la retraite. La règle est la même pour toute rémunération soumise à cotisations, que ce soit en CDI, CDD, intérim, temps plein, temps partiel

Quelles sont les conditions de validation de trimestres pour la retraite ?

Quelle que soit votre durée effective de travail au cours de l'année considérée, vous validez 1 trimestre à chaque fois que votre salaire soumis à cotisations sociales représente l'équivalent de :

  • Pour les périodes antérieures à 2014 : 200 fois le Smic horaire en vigueur cette année-là, en salaire brut, dans la limite de 4 trimestres par an ;
  • Pour les périodes cotisées depuis le 1er janvier 2014 : 150 fois le Smic horaire en vigueur, toujours en salaire brut et dans la limite de 4 trimestres par an.

Ainsi, la cotisationCotisation retraite<p>Somme prélevée sur les salaires et/ou les revenus professionnels afin de financer les retraites.</p> nécessaire pour valider un trimestre évolue chaque année, puisqu'elle est directement indexée sur l'évolution du Smic horaire brut. Au 1er janvier 2019, celui-ci a été revalorisé à hauteur de 10,03 € (contre 9,88 € en 2018). Aussi, en pratique, pour l'année 2019, vous devrez donc avoir gagné :

  • au moins 1 504,50 € pour valider 1 trimestre (contre 1 482 € en 2018) ;
  • au moins 3 009 € pour valider 2 trimestres (contre 2 964 € en 2018) ;
  • au moins 4 513,50 € pour valider 3 trimestres (contre 4 446 € en 2018) ;
  • au moins 6 018 € pour valider 4 trimestres (contre 5 928 € en 2018).

Attention : pour calculer le nombre de trimestres, seule la rémunération qui a donné lieu à cotisations au régime de baseRégime de retraite de base<p>Premier niveau de retraite obligatoire. En fonction de leur catégorie socio-professionnelle, les assurés sont affiliés à un <strong>régime de retraite de base </strong>(ex : régime général des salariés, régime agricole, régime des indépendants, régime des fonctionnaires, etc.).</p> est prise en compte, c'est-à-dire sur la part du salaire qui ne dépasse pas le Plafond de la Sécurité sociale. Ainsi, si vous gagnez par exemple 5 000 € en janvier 2019, on ne retiendra que 3 377 € (montant mensuel du Plafond de la Sécurité sociale en 2019). Il vous faudra travailler 2 mois avec ce salaire pour valider vos 4 trimestres.

Vous pouvez trouver les valeurs du Smic horaire des dernières années sur le site de l'INSEE.

Retraite et intérim : comment calculer ma pension de retraite ?

Pour calculer votre pension de retraite de base à taux pleinTaux plein<p>Taux maximum de calcul d'une retraite dont peut bénéficier l'assuré dans tous les régimes. Pour prétendre à une pension de retraite à taux plein, il faut remplir des conditions d'âge et de durée d'assurance.</p> , vous devez au préalable déterminer votre Salaire annuel moyen (SAM)Salaire annuel moyen (SAM)<p>Salaire de référence servant de base au calcul de la retraite de base dans les régimes des salariés. Ce montant correspond à la moyenne des salaires des 25 meilleures années d'activité, dans la limite du plafond de la Sécurité sociale.</p> .

Pour les personnes nées après 1948, le SAM est calculé à partir des 25 meilleures années de revenu. C'est le montant brut de vos rémunérations perçues dans l'année qui est pris en compte. Le salaire de chacune de ces années est revalorisé pour tenir compte de l'inflation. Le SAM est égal à la moyenne de ces 25 salaires revalorisés.

Au même titre que toute rémunération soumise à cotisations, les rémunérations perçues au titre de vos contrats d'Intérim rentrent dans la détermination de votre salaire annuel moyen.

En savoir plus sur le calcul de votre retraite à taux plein

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi