À quel âge puis-je prendre ma retraite si j’ai commencé à travailler avant 20 ans ?

À quel âge puis-je prendre ma retraite si j’ai commencé à travailler avant 20 ans ?

En ayant débuté votre activité professionnelle avant l'âge de 20 ans, vous pouvez potentiellement bénéficier du départ à la retraite anticipée pour carrière longue. En effet, les personnes qui ont commencé à travailler très jeunes (avant 20 ans) peuvent, si elles remplissent les conditions, partir à la retraite pour carrière longue avant l'âge légal de départ à la retraite.

Ce dispositif existe dans presque l'ensemble des régimes de base, à quelques exceptions près.

Âge de départ en retraite, comment le déterminer ?

Outre le fait d'avoir commencé à travailler avant 20 ans, des conditions supplémentaires sont nécessaires pour pouvoir bénéficier du dispositif de départ anticipé pour carrière longue.

Vous devez avoir validé au moins 5 trimestres (réduits à 4 si vous êtes né dans les 3 derniers mois de l'année) avant vos 20 ans (ou vos 16 ans dans certaines conditions). C'est ce que l'on appelle la condition d'assurance minimale en début de carrière.

Vous devez avoir cotisé autant de trimestres que la durée minimale d'assurance requiseDurée d'assurance requise<p>Aussi appelée «<span class="nbsp"> </span>durée minimale d'assurance<span class="nbsp"> </span>», il s'agit de la durée de cotisation légale, calculée en trimestres et tous régimes confondus, nécessaire pour percevoir une pension de retraite à taux plein.</p> vous permettant de bénéficier d'une retraite à taux pleinTaux plein<p>Taux maximum de calcul d'une retraite dont peut bénéficier l'assuré dans tous les régimes. Pour prétendre à une pension de retraite à taux plein, il faut remplir des conditions d'âge et de durée d'assurance.</p> . Cette durée d'assurance minimale requise (comptabilisée en trimestres) correspond à votre génération et varie entre 160 et 172 trimestres.

Ainsi, l'âge auquel vous pouvez prétendre à partir en retraite anticipéeRetraite anticipée<p>Situation permettant à l'assuré de partir à la retraite avant l'âge légal de départ.</p> dépend de :

  • l'année de votre naissance,
  • l'âge que vous aviez au début de votre carrière,
  • du nombre de trimestres que vous avez cotisés.

Attention, il s'agit bien de trimestres cotisés, c'est-à-dire obtenus en échange de cotisations sur des revenus d'activité. Une partie des trimestres assimilés compte cependant, dans certaines limites.

Par ailleurs, vous devez dépendre d'un régime proposant le dispositif Carrière longue.

Il existe dans la quasi-totalité des régimes de baseRégime de retraite de base<p>Premier niveau de retraite obligatoire. En fonction de leur catégorie socio-professionnelle, les assurés sont affiliés à un <strong>régime de retraite de base </strong>(ex : régime général des salariés, régime agricole, régime des indépendants, régime des fonctionnaires, etc.).</p> . Vérifiez au préalable que vous cotisez à l'un des régimes suivants :

  • salariés du privé (régime général et régime agricole),
  • non-salariés (indépendants, agriculteurs, professions libérales, avocats),
  • fonction publique (d'Etat, hospitalière, territoriale),
  • ministres du culte,
  • une part importante des régimes spéciaux (ouvriers de l'Etat, RATP, SNCF, Industries électriques et gazières, Clercs et employés de notaires, Banque de France, Opéra de Paris, Comédie Française).

Les régimes complémentairesRégime de retraite complémentaire<p>Régime de retraite dont les prestations s'ajoutent à celles du régime de base (ex : régime Agirc-Arrco pour les salariés cadres et non-cadres, régime Ircantec pour les agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques, etc.).</p> , pour la plupart, appliquent les mêmes règles :

  • salariés du privé (Arrco et Agirc),
  • commerçants et artisans (RSI complémentaire),
  • agriculteurs (RCO),
  • salariés publics non titulaires (Ircantec),
  • professions libérales (Cipav).

Attention : les 9 autres sections du régime des professions libérales ont des règles différentes, et le Régime additionnel de la Fonction publique (RAFP) n'applique pas les règles de la retraite anticipée pour carrière longue.

Quelques exemples d'âge de départ en retraite anticipée

Si vous estimez remplir les conditions, voici quelques exemples d'âge possible de départ anticipé en fonction de votre année de naissance.

Vous pourriez partir en retraite anticipée :

  • si vous êtes né après 1960, par exemple en 1962, à :
    • 58 ans, si vous avez validé 5 trimestres (4 si né au dernier trimestre) avant 16 ans et justifiez de 8 trimestres cotisés de plus que la durée d'assurance requise (soit 168 requis pour cette génération + 8 = 176 trimestres) ;
    • 60 ans, si vous avez validé 5 trimestres (4 si né au dernier trimestre) avant 20 ans et justifiez d'un nombre de trimestres cotisés égal à la durée d'assurance requise (soit 168 trimestres).
      Retrouvez les conditions dans le tableau qui, pour les générations de 1951 et 1960, donne l'âge légal de départÂge légal de départ à la retraite<p>Âge à partir duquel une personne peut demander à prendre sa retraite. En France, il est de 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955.</p> et les âges possibles de départ anticipé, avec les conditions pour pouvoir y prétendre.
  • si vous êtes né avant 1960, par exemple en 1955, à :
    • 56 ans et 4 mois, si vous avez validé 5 trimestres (4 si né au dernier trimestre) avant 16 ans et justifiez d'un nombre de trimestres cotisés égal à 174 ;
    • 59 ans, si vous avez validé 5 trimestres (4 si né au dernier trimestre) avant 16 ans et justifiez d'un nombre de trimestres cotisés égal à 170 ;
    • 60 ans, si vous avez validé 5 trimestres (4 si né au dernier trimestre) avant 20 ans et justifiez d'un nombre de trimestres cotisés égal à 166.

Pour en savoir plus et déterminer vos droits, consultez l'article sur la retraite anticipée pour carrière longue.

 

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi