Comment bien rédiger son CV après 50 ans ?

Comment bien rédiger son CV après 50 ans ?

A 50 ans passés, rédiger un CV en résumant 30 ans d'expérience derrière soi n'est pas aussi facile que lorsque l'on rentre sur le marché du travail à 20 ans. Cela demande un véritable travail de tri et de mise en valeur de vos compétences –– pour exprimer qui vous êtes sur un format A4. Votre CV doit donner envie et être construit efficacement pour répondre aux stéréotypes de l'âge et aux attentes des recruteurs, et valoriser vos spécificités. 

Voici quelques conseils pour réussir son CV et éviter des écueils. 

1. Privilégiez un format court

Rappelons qu'en France, un CV senior, comme n'importe quel CV doit tenir sur 1 recto de page A4. Cela laisse donc peu de place pour inscrire chaque métier que vous avez exercé durant votre carrière et les missions que vous avez accomplies. N'oublions pas qu'un recruteur passe en moyenne 6 secondes sur un CV donc autant privilégier un format court et synthétique. Un jeune qui sort de l'école avec 1 ou 2 stages en poche, n'aura d'autre choix que d'en parler, et d'ajouter ses jobs d'été. Pour un senior, il faudra avant tout trier vos expériences les plus pertinentes et les plus longues. L'objectif : montrer la cohérence de votre parcours professionnel. Pensez donc au CV fonctionnel, construit en 3 blocs : compétences, expériences, formation. Ne remontez pas à plus de 15 ans en arrière, cela n'a pas de pertinence pour le recruteur, à moins qu'il ne s'agisse d'une compétence très spécifique. En priorisant l'information, vous simplifierez le travail du recruteur. 

Votre CV doit être concis, faire état d'éléments factuels. Si vous avez décroché des gros contrats avec des clients, mentionnez-les. Si vous avez performé et dépassé vos objectifs, indiquez-le. Si vous avez managé une équipe, expliquez un projet sur lequel vous avez travaillé ensemble. 

2. Adaptez votre CV à l'annonce

Pour qu'il attire l'attention d'un recruteur, votre CV ne doit pas se contenter d'être une succession de listes à puce avec l'ensemble des missions que vous avez accomplies. Si vous répondez à une annonce d'un poste bien précis, vous devez retravailler le contenu de votre CV pour qu'il colle parfaitement au descriptif du poste proposé et faire apparaître les compétences recherchées par le recruteur.  Pour que votre CV retienne l'attention du recruteur il faut qu'il puisse lire que votre profil colle au plus près du cahier des charges du poste visé.

N'oubliez pas de titrer votre CV pour l'intitulé du poste recherché. C'est essentiel car au moment du triage des CV, les recruteurs élimineront automatiquement ceux dont le titre ne correspond pas exactement à leur recherche.

3. Soignez la mise en page

Votre CV doit être moderne dans sa forme. Pour trouver de l'inspiration et vous aider dans la mise en page, certains modèles de CV en ligne sont disponibles. Choisissez une photo de profil récente où vous êtes en situation professionnelle et évitez les selfies. Utilisez une police d'écriture moderne comme Helvetica, Calibri ou Arial et exportez votre CV au format PDF.

Certains secteurs d'activité (banque par exemple) apprécieront le CV classique avec un titre de CV, un bloc Renseignements personnels, un bloc Formation, un bloc Expérience professionnelle et enfin un bloc Centres d'intérêt. Le tout sans jeu de couleur ni de police. 
Dans la plupart des secteurs, vous pourrez opter pour une présentation plus moderne et colorée (2 couleurs, utilisation du gras et de l'italique), sur 2 colonnes en plaçant les expériences professionnelles et formations d'un côté et les informations plus additionnelles (contact, langues, compétences, centres d'intérêt) de l'autre.

4. Démontez les idées reçues quant aux seniors

Victimes d'idées reçues, les seniors entendent souvent qu'ils sont difficilement manageables et qu'ils sont parfois largués face à des plus jeunes qui ont grandi avec Internet. Montrez aux recruteurs que cela n'est pas vrai ! 

Vous apprenez une nouvelle langue ? Vous êtes à l'aise sur certains logiciels informatiques (hors suite Office ou Google) ? Vous avez participé à des compétitions sportives avec d'anciens collègues lors d'événements d'entreprise ? N'hésitez pas à l'indiquer dans les catégories correspondantes. Cela montrera que vous êtes dynamique, avez l'esprit d'équipe, êtes ouvert au changement et que vous vous adaptez vite.

De même, si vous voulez montrer que vous n'êtes pas dépassé, actualisez les dénominations de vos diplômes ou intitulés de poste. On ne parle plus de DEUG mais de Bac+2 (ou Bachelor niveau 2), les NTIC (Nouvelles technologies de l'information et de la communication) des années 2000 sont devenues des IT (Information technology). Un analyste programmeur s'appelle désormais un développeur.

Un lien vers votre profil LinkedIn et une adresse mail type nom_prénom@gmail.com (évitez les anciennes adresses type @wanadoo.fr) rassureront le recruteur.

5. Diffusez votre CV 

Il est loin le temps où il fallait envoyer par courrier son CV ou le déposer en main propre au recruteur. A moins d'avoir vécu reclus dans une grotte, vous aurez compris que tout se fait désormais en ligne sur Internet. 

Plusieurs options s'offrent à vous – et nous vous conseillons de toutes les choisir :

  • Les jobboards : ils s'appellent Monster, Indeed, Apec, Cadremploi et se présentent tous de la même manière. Une partie est dédiée aux offres d'emploi et l'autre à la CVthèque sur laquelle vous allez déposer votre CV. Pour que celui-ci soit visible des recruteurs, repérez les termes techniques (mots-clés) d'une annonce et reprenez-les dans votre CV. 
  • Les réseaux sociaux professionnels : le principal réseau est LinkedIn, loin devant Viadeo son concurrent français. Vous inscrivez vos formations et vos expériences directement sur votre profil. Vous pouvez y ajouter un résumé de votre carrière, y partager des travaux, rebondir sur des post, échanger directement avec des recruteurs, etc. Assurez-vous également de laisser vos profils sur d'autres réseaux sociaux privés (Facebook par exemple). Les recruteurs n'hésitent plus à aller fouiller dans le contenu de ceux-ci s'ils sont ouverts au public. On parle de plus en plus de la « e-réputation » qui peut jouer des tours (un tweet virulent et polémique édité en 2012 par exemple, tout comme une photo compromettante, visibles sur Internet, risqueraient de nuire à votre recherche d'emploi).
  • Les cabinets de recrutement : ce sont eux qui présélectionnent les bons profils à présenter à leur client (l'entreprise). Ils peuvent proposer des annonces de poste mais ils vous retrouveront plutôt en ayant consulté votre CV sur une CVthèque, ou depuis votre profil sur les réseaux sociaux.
  • Les plateformes de recrutement spécialisées dans l'emploi des seniors : Seniors à votre service et Seniorjob présentent des offres d'emploi d'entreprises recherchant des profils expérimentés ou des particuliers employeurs ayant besoin d'une aide à domicile. Akigora s'est spécialisé dans la mise en relation de seniors experts dans un corps de métier, avec des entreprises, pour des missions ponctuelles ou de la formation. Renseignez-vous également sur les secteurs qui recrutent des seniors.

Pensez à mettre régulièrement à jour votre CV sur ces sites pour les faire remonter dans le haut des CV intéressants pour un recruteur. 

Point de vigilance : relisez bien votre CV et faites-vous relire. Aucun recruteur ne recevra en entretien une personne avec un CV bourré de fautes d'orthographe ! 

En conclusion, l'âge ne doit plus être considéré comme un problème pour trouver du travail. Suivez nos conseils, restez actif et adaptez- vous aux nouvelles méthodes de travail et de formation. Vous avez tout à apporter à la nouvelle génération !

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

close icon

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi