A A A | imprimer |
26/02/2016

Retraite anticipée : moins intéressante dans le cadre du compte pénibilité

Le départ anticipé à la retraite dans le cadre du compte personnel de prévention de la pénibilité, s'avère moins intéressant que prévu.


C'est ce qui ressort, à demi-mot, de la circulaire n°2016-10 du 5 février 2016 de la Caisse nationale d'assurance vieillesse. La CNAV y détaille les modalités d'utilisation des points de pénibilité pour la retraite.


Un salarié qui a acquis des points sur son compte personnel de prévention de la pénibilité peut les utiliser pour financer des trimestres de majoration de durée d'assurance. 10 points donne droit à un trimestre de majoration. La limite étant de 8 trimestres, cette utilisation de points peut permettre d'anticiper jusqu'à 2 ans l'âge légal de départ à la retraite, dès 60 ans le cas échéant. Mais ces trimestres ne sont pas retenus pour apprécier sa durée d'assurance au régime général.


Le bénéficiaire d'un compte pénibilité pourra donc partir plus tôt à la retraite, mais percevra une pension moins élevée. Et son départ anticipé aura également une conséquence sur sa pension complémentaire. Il faut donc bien faire son calcul.


En savoir plus sur le compte personnel de prévention de la pénibilité

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair