Retraites : une prochaine réforme s'annonce en France

Retraites : une prochaine réforme s'annonce en France

Pour sauver le régime des retraites par répartition en France et rétablir l'équilibre d'un système déficitaire, une future réforme est envisagée par le Gouvernement.

Le financement des retraites

Aujourd'hui, 2,2 actifs en France cotisent pour 1 retraité. Cette proportion va diminuer dans les prochaines années, du fait notamment de la croissance de la population âgée. En 2050, selon les projections réalisées par l'Insee, il n'y aurait plus que 1,4 actif pour financer la retraite d'1 retraité.

Cette tendance soulève le problème du financement des retraites. 14 % du PIB est consacré aux retraites, ce qui représente actuellement en France une somme supérieure à 300 milliards d'euros. Le besoin de financement du système de retraite est évalué, pour 2021, par le Conseil d'orientation des retraites (COR) à 0,4 % du PIB, soit près de 9 milliards d'euros. L'équilibre financier ne devrait pas être atteint avant le début des années 2040, et ce, en prenant en compte des hypothèses économiques favorables.

Pour pérenniser le système des retraites, des réformes successives ont été mises en place au cours des 20 dernières années. Malgré cela, le système reste en déséquilibre depuis 2008.

Un système complexe

Le système de retraite français souffre d'une grande complexité avec environ 35 régimes différents. Outre le régime de base et les retraites complémentaires, différents statuts coexistent (salariés, indépendants, agriculteurs, etc.). D'après plusieurs sondages, les Français ont du mal à bien comprendre ce système. Les plus jeunes douteraient même de pouvoir percevoir un jour une pension de retraite.

Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) effectuée en fin d'année dernière, 84 % des Français sont favorables à une harmonisation des régimes de retraite. Ce résultat traduit à la fois « une volonté de renforcer l'équité entre les différents régimes, et une envie de simplification et de plus grande lisibilité ». Les 3/4 des personnes interrogées considèrent donc qu'une ou des réformes supplémentaires sont encore nécessaires pour protéger le système de retraite par répartition.

Un paradoxe français

Les Français montrent donc une inquiétude quant au devenir du système des retraites. Ils sont conscients que leur niveau de vie baissera à la fin de leur vie active, qu'ils ne pourront plus compter uniquement sur le système de répartition et qu'ils devraient par conséquent se constituer de façon spontanée une épargne retraite supplémentaire. Pourtant ils anticipent peu la baisse de leurs revenus et se préparent souvent insuffisamment tôt.

C'est dans ce contexte compliqué que le président de la République devrait lancer l'année prochaine le chantier des réformes qu'il souhaite finaliser avant l'été 2019.

Source : Insee - Drees

Cet article vous a t-il été utile ? Oui Non

Merci pour votre message !

Merci pour votre participation !

Laissez nous votre avis !

A découvrir aussi