A A A | imprimer |
13/03/2018

La retraite aux Etats-Unis

La retraite aux Etats-Unis

Le système de retraite aux Etats-Unis est un système par répartition. Chaque travailleur américain peut bénéficier d'une pension de retraite de base appelée « Social Security Tax », qui est versée par la sécurité sociale américaine. En complément, les travailleurs américains peuvent également souscrire à des fonds de pension professionnels pour lesquels ils cotisent tout au long de leur carrière.

 

1. Un système de retraite mixte

Le système de retraite par répartition (« pay-as-you-go ») a été mis en place par le Social Security Act en 1935, sous Franklin Roosevelt. Appelé « Old Age Survivor Insurance (OASI) », ce régime prévoit le prélèvement automatique d'une taxe (Social Security Tax) qui est déduit des salaires des employés et des revenus des employeurs.

En parallèle, il est courant que les travailleurs, le plus souvent les cadres, cotisent à des fonds de retraite professionnels. Ceux-ci leur permettent de compléter leur pension de retraite et leur assurent des revenus supérieurs à ceux perçus avec le régime de base. Dès lors, deux options s'offrent à eux :

  • soit ils choisissent de laisser l'employeur s'occuper directement de placer une partie de leur salaire sur un fonds privé appelé « defined benefit plan »,
  • soit ils placent eux-mêmes une partie de leurs revenus sur des fonds privés appelés « defined contribution plan » (du type 401(K) ou 403(b) ).

« A noter : le plan 401(k) permet au salarié d'épargner en défiscalisant l'argent investi et les revenus du capital qui seront placés sur un portefeuille d'investissement jusqu'à leur retrait. Le plan 403 (b) est un système similaire proposé aux employés d'organismes exonérés d'impôt tels que les hôpitaux ou les écoles. »

Suite aux dernières crises financières et à l'augmentation des taxes sur ces plans, le recours aux defined benefit plans est de moins en moins proposé par les employeurs.

 

2. Les conditions pour percevoir sa pension de retraite

Le système américain prévoit qu'un travailleur peut prendre sa retraite à partir de 62 ans. Cependant, l'âge pour obtenir sa pension de retraite à taux plein dépend de son année de naissance. En cas de départ anticipé, la pension subira une décote.

Par exemple, une personne née en 1955 percevra sa retraite à taux plein à l'âge de 66 ans et deux mois. Si elle décide de partir en retraite à l'âge de 62 ans, elle ne bénéficiera que de 74 % de sa pension.

Concernant les fonds de retraite par capitalisation, aucune condition d'âge pour en bénéficier ne s'applique. Cependant, des pénalités peuvent être appliquées si le pensionné décide de les toucher avant ses 70 ans.

 

3. Le calcul de la pension de retraite

Le montant de la pension de retraite de base est calculé sur la base des 420 meilleures rémunérations mensuelles (soit 35 ans), suivant une formule progressive par tranche de revenu. Ainsi, si sur la première tranche le taux de remplacement appliqué est de 90%, il ne sera que de 15% pour la dernière tranche.

Pour prétendre au versement de la retraite de base à taux plein, le pensionné devra avoir obtenu 40 « credits » (correspondant aux trimestres français). Pour valider un « credit », le pensionné doit avoir gagné au moins 1 320 dollars durant le trimestre. Comme en France, il n'est pas possible de valider plus de 4 « credits » par an.

À savoir : il est possible pour un pensionné ayant atteint l'âge légal pour percevoir sa retraite à taux plein, de retarder son départ en retraite, et ainsi d'obtenir une surcote.

 

4. Les autres caractéristiques de la retraite aux Etats-Unis

4.1. Le cumul emploi-retraite aux USA

Il n'est pas rare que les pensionnés américains poursuivent une activité professionnelle passé l'âge de 62 ans. La réglementation à ce sujet tient compte des revenus encaissés par cette activité pour déterminer le montant de la pension de retraite.

 

Ainsi, trois situations sont envisagées :

 

  • Quand le pensionné n'a pas atteint l'âge de la retraite à taux plein :

Dans ce cas, le montant de la pension de retraite sera réduit d'1 dollar pour 2 dollars gagnés (50 %) dans le cadre de l'activité professionnelle, au-delà de 17 040 dollars de revenus perçus dans l'année (2018).

 

Exemple : la pension de retraite de base du pensionné est de 800 dollars, soit 9 600 dollars par an. En parallèle, il perçoit un revenu annuel de 27 040 dollars au titre de son activité professionnelle. Ainsi, seuls les revenus supérieurs à 17 040 dollars seront impactés soit 10 000 dollars. En suivant la règle de 1 dollar déduit pour 2 dollars gagnés, la pension de retraite du pensionné sera déduite de 5 000 dollars (50 % de 10 000 dollars) pour finalement atteindre 4 600 dollars (9 600 - 5 000).

 

  • Quand le pensionné atteind l'âge de la retraite à taux plein dans l'année :

Dans cette deuxième hypothèse, le montant de la pension sera déduit d'1 dollar pour 3 dollars gagnés (un tiers) dans le cadre de l'activité professionnelle, au-delà de 45 360 dollars de revenus perçus (2018).

 

Exemple : le pensionné pourra toucher sa retraite à taux plein en août 2018. De janvier à juillet 2018, il percevra, au titre de sa retraite, 5 600 dollars (800 dollars x 7 mois). Sur cette même période, son activité professionnelle lui rapporte 47 480 dollars (soit 2 120 dollars au-dessus de la limite). Ainsi, jusqu'à juillet, la pension de retraite sera déduite de 706 dollars (un tiers de 2 120 dollars) pour atteindre les 4 894 dollars pour 7 mois (5 600 – 706).

 

  • Quand le pensionné a atteint l'âge de la retraite à taux plein :

Le pensionné perçoit sa pension de retraite à taux plein, sans limitation de revenus liés à une activité professionnelle (dans l'exemple, la totalité des 800 dollars par mois en plus de ses revenus).

 

À noter : les revenus perçus ne tiennent pas compte des investissements financiers, des diverses pensions, des annuités, etc.

 

4.2. L'allocation de survie (réversion)

Lorsque le pensionné décède, le conjoint survivant peut bénéficier de sa pension de retraite sous réserve d'avoir atteint l'âge légal pour bénéficier de la pension à taux plein. Dans le cas contraire, il ne percevra qu'un pourcentage de la pension du défunt, selon son âge.

 

Exemple : le conjoint survivant a 60 ans et onze mois au décès du pensionné. Il ne percevra que 75,2 % de la pension de retraite du défunt.

 

4.3. La pension de conjoint divorcé

Le système de retraite aux Etats-Unis prévoit que l'ex-conjoint peut bénéficier de la pension de retraite du pensionné décédé dès lors que les conditions suivantes sont remplies :

 

  • le mariage a duré au moins 10 années,
  • l'ex-conjoint ne s'est pas remarié,
  • l'ex-conjoint est âgé d'au moins 62 ans,
  • la pension de retraite que perçoit ou devrait percevoir l'ex-conjoint est inférieure à celle du pensionné,
  • le pensionné est éligible au régime de retraite de base.

Dès lors que l'ex-conjoint a atteint l'âge légal pour bénéficier du versement de sa retraite à taux plein, il pourra demander le versement de la moitié de la pension de retraite de base du pensionné.

 

1 personne a trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair