A A A | imprimer |
25/01/2018

Retraite : les revalorisations 2018

Depuis le 1er janvier 2018, les différents seuils en matière de retraite ont été revalorisés. Les 4 principaux changements sont les suivants :

 

  • Augmentation de la valeur d'un trimestre

Pour pouvoir valider 1 trimestre de retraite dans le régime général, il faut percevoir une rémunération égale à au moins 150 fois le Smic horaire au cours d'une année civile. En 2017, ce montant correspondait à un revenu de 1 464 €.


Le Smic horaire brut ayant été revalorisé au 1er janvier de 9,76 à 9,88 € de l'heure, le montant plancher requis pour valider un trimestre passe désormais à 1 482 € en 2018.


Il faudra avoir gagné un revenu de 5 928 € pour valider 4 trimestres annuels. Et ce, quel que soit le nombre de mois travaillés.

 

  • Augmentation du plafond de la retraite de base

Le montant de la pension de retraite de base ne pourra excéder 1 655,50 € par mois en 2018 contre 1 634,50 € en 2017. Ce montant correspond à 50 % du plafond de la Sécurité sociale, qui a progressé de 3 269 € par mois en 2017 à 3 311 € depuis le 1er janvier.


Cela représente une pension de retraite de base annuelle maximum de 19 866 €.


Sont concernés les régimes alignés (Cnav, ex-RSI et MSA salariés).

 

  • Augmentation du montant maximal de la pension de réversion

Le montant de la pension de réversion dans le régime de base s'élève à 54 % de la pension de retraite de base de l'assuré décédé. Il est plafonné et ne peut dépasser la moitié du plafond mensuel de la sécurité sociale, soit pour 2018 : 3 311/2 x 54% = 893,97 € par mois, soit 10 727,64 € par an.


Par ailleurs, le versement de la pension de réversion est soumis à conditions de ressources.

 

  • Augmentation du coût de rachat d'un trimestre de stage en entreprise

Pour augmenter sa retraite de base, un assuré peut effectuer des versements complémentaires à son régime de retraite, qui lui donnent droit à l'obtention de trimestres supplémentaires.


Les étudiants effectuant un stage rémunéré en entreprise d'au moins 2 mois, peuvent en demander la prise en compte par le régime général, dans la limite de 2 trimestres. Le rachat doit être effectué dans les 2 ans qui suivent la fin du stage.


Le coût du rachat d'un trimestre de stage est calculé sur la base de 12 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale en vigueur au 1er janvier 2018, soit 12 % de 3 311 €. Il passe donc à 397 € par mois, contre 392 € en 2017.


Source : Cnav

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite 5 minutes pour comprendre Guide retraite Web TV La retraite en clair