A A A | imprimer |
28/06/2017

Compléter ses revenus à la retraite avec le viager

Immobilier pour préparer sa retraite

Le viager permet au retraité (crédirentier) de vendre son bien immobilier (maison, appartement ou autre) en échange du versement d'une rente à vie par l'acquéreur (débirentier). C'est un moyen, pour un retraité dont la pension est peu élevée mais qui est propriétaire de son logement, de compléter son revenu.

 

 

1. Qu'est-ce que le viager ?

1.1. Définition

Le viager consiste en la vente d'un bien immobilier en échange du versement d'une rente à vie au vendeur de la part de l'acheteur. Le viager peut être libre ou occupé :


dans le viager libre, l'acheteur peut occuper immédiatement le logement, tout en versant la rente au vendeur. C'est une formule utilisée lorsque le bien vendu est une résidence secondaire.dans le viager occupé, qui est la formule la plus courante, le vendeur continue à vivre dans le logement jusqu'à son décès.

 

 

1.2. La vente en viager

Une vente en viager comprend deux parties :


Le bouquet qui est la somme payée durant la signature du contrat et qui représente en général 40 à 45 % de la valeur du bien La rente qui correspond à ce que l'acquéreur paye tous les mois au vendeur. Elle équivaut à la somme restante après le paiement du bouquet.

 

 

2. Quels avantages ?

La rente viagère assure le bénéficiaire d'un revenu fixe et régulier tout au long de sa vie.


Elle offre une sécurité contrairement au placement d'un capital, qui peut comporter des risques car dépendant de la conjoncture.


Elle présente également l'avantage de ne pas être contraignante car elle est versée ponctuellement et de manière certaine. Le crédirentier peut d'ailleurs faire inscrire dans l'acte de vente une clause résolutoire par laquelle il peut retrouver la propriété de son bien en cas de non versement de plusieurs rentes.


L'acte de vente peut également comprendre une clause d'indexation qui permet d'augmenter automatiquement la rente en fonction de l'indice des prix, par exemple.

 

 

3. A quel moment est-il opportun de vendre son logement en viager ?

En cas de viager occupé, l'âge idéal pour vendre est à partir de 70 ans. Le bouquet et la rente seront plus modestes si la vente se fait avant, étant donnée l'espérance de vie des vendeurs.


Lors d'un viager libre, l'âge idéal est entre 70 et 85 ans. Au-delà, le taux de rente viagère est très élevé et sera moins supportable pour l'acheteur.

 

 

4. Comment sont imposées les rentes viagères ?

Selon l'article 158-6 du CGI (Code général des impôts), les rentes viagères à titre onéreux sont considérées comme un revenu pour une fraction de leur montant. C'est la même fiscalité que pour les rentes du Perco et de l'Assurance-vie.


La fraction intégrée dans le revenu est fixée à :

70% si le crédirentier est âgé de moins de 50 ans au moment du début du versement de la rente ;50% s'il est âgé de 50 à 59 ans inclus ;40% s'il est âgé de 60 à 69 ans inclus ;30% s'il est âgé de plus de 69 ans.

6 personnes ont trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair