A A A | imprimer |
09/04/2018

La retraite au Royaume-Uni

Carte Royaume-Uni

Le système de retraite britannique a été historiquement fondé sur la capitalisation dans le cadre de l'entreprise, associée par la suite à une pension minimale de solidarité. Dans la 2e moitié du XXe siècle, le système public a évolué vers un régime à deux étages, avec une pension de base forfaitaire et une pension complémentaire publique ou privée. Il a été à nouveau réformé en 2011, avec une unification du régime public et une élévation progressive de l'âge de départ.

1. Un système de retraite mixte

Jusqu'au 6 avril 2016, les Britanniques disposaient d'une retraite en deux étages obligatoires :

  • Une retraite forfaitaire (State Pension) ;
  • Une retraite complémentaire, qui pouvait être au choix publique (Additional State Pension) ou privée.

Depuis le 6 avril 2016, les personnes qui partent à la retraite ne reçoivent plus qu'une pension forfaitaire (New State Pension), remplaçant les deux composantes antérieures.
Les cotisations sociales globales du salarié s'élèvent à 24% (dont la moitié à la charge de l'employeur) sur une première tranche de revenus, 4% au-dessus. Elles financent la retraite, le chômage et la maternité (mais pas la maladie, qui est financée par l'impôt). Pour les indépendants, la cotisation est forfaitaire en-dessous d'un certain revenu, puis s'élève à 9% (mais elle ne donne pas droit à l'allocation de recherche d'emploi).

A partir de 2018, tous les employeurs ont l'obligation d'affilier leurs salariés à un régime de retraite d'entreprise dès lors que ces salariés :

  • Ne sont pas déjà affiliés à un tel régime ;
  • Ont entre 22 ans et l'âge légal de départ à la retraite ;
  • Gagnent plus de 10 000 livres par an ;
  • Travaillent habituellement au Royaume-Uni.

Le taux de cotisation minimal sera de 5% (sur une tranche de revenu définie) à compter du 6 avril 2018 puis de 8 % à partir du 6 avril 2019.
Il existe également un minimum vieillesse.

 

 

2. Les conditions pour percevoir sa pension de retraite

Pour percevoir la retraite d'Etat complète, il faut avoir 35 années de cotisations et avoir atteint :

  • 65 ans pour les hommes, passant progressivement à 66 ans (d'ici octobre 2020), puis 67 (en 2028), et 68 ans dès 2037.
  • Entre 60 et 65 pour les femmes en fonction de l'année de naissance ; l'âge va s'aligner sur celui des hommes à partir de novembre 2018 (65 ans), pour atteindre ensuite au même rythme 66 ans (d'ici octobre 2020) puis 67 (entre 2026 et 2028) et enfin 68 ans en 2037.  

Il faut avoir cotisé au minimum 10 ans pour avoir droit à la pension.

 

 

3. Le calcul de la pension de retraite

La pension unique versée aux personnes qui ont pris leur retraite après le 6 avril 2016 est un montant fixe hebdomadaire (164,35 livres en 2018, soit 188€).

Ce montant est réduit au prorata du nombre d'années de cotisation si l'assuré a cotisé moins de 35 ans.

Il existe un mécanisme de surcote : chaque tranche de 9 semaines travaillées au-delà de l'âge de la retraite donne droit à 1% de pension supplémentaire.

Les personnes qui ont pris leur retraite avant le 6 avril 2016 perçoivent deux pensions : une pension forfaitaire (jusqu'à 122,30 livres par semaine en 2017 et 2018) et une pension complémentaire calculée en fonction de la durée de cotisation et du montant des rémunérations perçues pendant la carrière.

 

 

4. les autres caractéristiques

4.1. Les cumul emploi-retraite

Le cumul emploi-retraite est libre.

 

4.2. La réversion

Il n'existe pas à proprement parler de mécanisme de réversion dans le système britannique, mais les cotisations sociales incluent une assurance décès, qui peut donner droit, suivant les situations, à un capital-décès, une allocation-décès ou une allocation de parent survivant hebdomadaire pendant un an maximum.


Si le défunt avait ou aurait atteint l'âge de la retraite avant le 6 avril 2016, le survivant peut avoir droit à une fraction de ses pensions de retraite.

 

5. Les avantages pour les personnes handicapées retraitées

Les personnes handicapées retraitées en Grande-Bretagne peuvent également bénéficier d'avantages, en plus de leur pension de retraite.

 

voici quelques exemples de ces aides :

 

  • Attendance allowance : allocation pour une aide effectuant des soins à domicile
  • BT basic : aide pour payer les factures de téléphone
  • Council tax help : aide pour payer les impôts locaux
  • Housing benefit : allocation logement
  • Funeral payments : aide pour financer des obsèques

D'autres aides sont disponibles. La multiplicité de ces aides est due à la décentralisation des nations et des régions en Grande-Bretagne. De nombreuses associations sont très efficaces pour vous expliquer à quelle(s) aide(s) vous pourriez prétendre.

23 personnes ont trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite 5 minutes pour comprendre Guide retraite Web TV La retraite en clair