A A A | imprimer |
23/03/2017

Retraite complémentaire : les conséquences de la fusion de l'Agirc et de l'Arrco

La fusion des caisses Agirc-Arrco permettra de mettre en commun leurs réserves et entraînera une harmonisation des règles entre les deux régimes.


L'accord signé le 30 octobre 2015 entre les partenaires sociaux pour éviter la faillite des caisses de retraite complémentaire, prévoyait la création d'un régime unifié. Ce sera chose faite avec la fusion de l'Agirc et de l'Arrco le 1er janvier 2019.


Les deux caisses complémentaires fonctionnent avec un système de points. La valeur de ces points est aujourd'hui différente pour l'Agirc et l'Arrco. Le regroupement des deux caisses entraînera une unification des valeurs de point. C'est la valeur du point Arrco qui servira de référence car 80 % des personnes ne cotisent qu'à l'Arrco. Une négociation est prévue pour préciser les modalités d'application pour les cadres.


Pour les cotisations, la répartition salarié-employeur n'est, quant à elle, pas modifiée : 60 % pour l'employeur et 40 % pour le salarié.


Il reste cependant quelques points importants à trancher, tels que la pension de réversion et les montants des plafonds des majorations familiales accordées pour les enfants, qui suivent des règles différentes à l'Arrco et à l'Agirc. Les partenaires sociaux devront aboutir à un accord final le 1er janvier 2018 au plus tard.

 

En savoir plus sur la retraite complémentaire

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair