A A A | imprimer |
22/01/2016

Retraite complémentaire des auxiliaires médicaux : amélioration des conditions de départ

Depuis le 1er janvier 2016, les auxiliaires médicaux peuvent partir à la retraite à 62 ans sans subir de décote sur leur retraite complémentaire.


Infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes qui exercent à leur compte peuvent désormais partir à la retraite à 62 ans sans être pénalisés. Avant cette date, les affiliés à la Caisse autonome de retraite et de prévoyance de ces professions (Carpimko)   pouvaient partir à la retraite à l'âge légal, c'est-à-dire 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955, et liquider leurs droits au régime de base. Mais pour le régime complémentaire, l'âge de départ était fixé à 65 ans. Les auxiliaires médicaux souhaitant partir avant, subissaient une décote de 4 % sur leur pension complémentaire par année manquante. De plus, ils supportaient un abattement de 0,25 % par trimestre manquant.


Pour les assurés nés à partir de 1961, les règles de liquidation sont désormais alignées mais ne concernent que les liquidations effectuées à compter du 1er janvier 2016.

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair