A A A | imprimer |
27/03/2017

Professions libérales : la retraite complémentaire des experts-comptables et des commissaires aux comptes - CAVEC

CAVEC

Les experts comptables et les commissaires aux comptes dépendent, pour leur retraite de base, de la CNAVPL, et pour leur retraite complémentaire, d'une section de celle-ci : la CAVEC (Caisse d'assurance vieillesse des experts-comptables et commissaires aux comptes).

1. Les cotisations à la CAVEC

Les experts-comptables et les commissaires aux comptes versent une cotisation forfaitaire unique en fonction de la tranche de revenus, sur la base des gains de l'avant-dernière année. Il est également possible de cotiser dans la tranche immédiatement supérieure à celle de son revenu effectif.

Il existe 8 classes de cotisation :

 

Classe Revenus de 2015 Cotisation en 2017 Points
A Jusqu'à 16 190 € 618 € 48
B Jusqu'à 32 350 € 2 317 € 180
C Jusqu'à 44 740 € 3 655 € 284
D Jusqu'à 64 560 € 5 714 € 444
E Jusqu'à 79 040 € 9 112 € 708
F Jusqu'à 94 850 € 13 900 € 1080
G Jusqu'à 132 780 € 15 444 € 1200
H au-delà de 132 780 € 19 305 € 1500



Les deux premières années, l'assuré cotise en classe A.

Les experts-comptables salariés sont également affiliés à la CAVEC pour leur retraite complémentaire. Ils cotisent en classe C ou D. En revanche, pour la retraite de base, depuis le 1er janvier 2012, ils dépendent du régime général. L'employeur prend à sa charge 60% de la cotisation du régime complémentaire.

L'assuré peut choisir de verser une cotisation supplémentaire, représentant 30% de la cotisation de sa classe, pour que son conjoint puisse bénéficier d'une réversion à 100%.

 

 

2. La pension de retraite

2.1. Les conditions de la retraite complémentaire

Pour liquider sa retraite complémentaire complète, il faut avoir atteint 65 ans. Il est possible de la percevoir à partir de 60 ans avec une décote de 1,25% par trimestre manquant pour atteindre 65 ans.

 

 

2.2. Le montant de la retraite

La pension se calcule en multipliant le nombre de points acquis par la valeur du point (1,126 € au 1er janvier 2017).

En cas de retraite prise après 65 ans, la pension est revalorisée de 1,25% par trimestre supplémentaire, jusqu'à un maximum de 25% (retraite à 70 ans).

 

 

2.3. La pension de réversion

La pension de réversion correspond à 50% des points acquis avant 2009 et 60% des points acquis depuis 2009. Si l'assuré a payé la cotisation supplémentaire de 30% pendant sa carrière, la réversion s'élève à 100% de la pension.

Dans tous les cas, elle est accordée à partir de 60 ans sans condition de ressource, si le conjoint a été marié plus de 2 ans avec le défunt ou si un enfant est né du mariage. Le remariage y met fin.

 

 

2.4. Le cumul emploi-retraite

Il est possible de cumuler sa retraite de la CAVEC sans limite avec les revenus d'une activité d'expert-comptable ou de commissaire aux comptes.

 

 

6 personnes ont trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair