A A A | imprimer |
16/02/2015

Retraite : La France à part

La France se distingue du reste du monde pour la retraite. Point sur les particularités des Français par rapport aux autres habitants de la planète.


La dernière étude mondiale de HSBC intitulée « L'avenir des retraites » et publiée le 20 janvier, porte sur 15 pays différents. Elle révèle les cinq particularités des Français par rapport au reste du monde :


1.    Les Français sont plus lucides que les autres


Les Français ont parfaitement compris qu'ils partiront à la retraite de plus en plus tard car ils savent que l'allongement de la vie les obligera à travailler plus longtemps. Ils ont intégré également que le système des retraites en France ne pourra être sauvé que par des réformes. Les actifs français interrogés par HSBC ne se font pas d'illusions et estiment pouvoir partir à la retraite à 64 ans. En 2006, ils avaient répondu à 60 ans en moyenne.


2.    La préparation de la retraite n'est pas une priorité pour les actifs français


Les Français sont tout à fait conscients que la chute de leurs revenus au moment de leur retraite entraînera une baisse de leur niveau de vie. Malgré cette constatation, la préparation de la retraite n'est pas prioritaire pour eux et, s'ils n'épargnent pas, c'est soit par manque d'argent, soit car ils
considèrent qu'ils ont d'autres priorités (acquisition de leur logement, donation à leurs enfants…).


3.    Les retraités français voudraient maintenir leur ancien niveau de vie


41 % des personnes interrogées estiment que leur niveau de vie est moins bon qu'avant leur retraite. D'après l'enquête, les Français sont, après les Turcs, les plus nombreux à se plaindre d'un niveau de vie inférieur, alors que la moyenne mondiale se situe à 25 %. Pourtant, le taux de remplacement
en France est de 68,6 % pour la génération née en 1953, ce qui reste très satisfaisant pour le moment. Mais ce taux devrait baisser au cours des prochaines années.

 

4.    Les Français considèrent que l'immobilier peut les aider à la préparation de leur retraite


L'enquête menée par HSBC confirme que les Français sont des amoureux de la pierre. En effet, ils considèrent qu'être propriétaires de leur résidence principale est une bonne façon d'anticiper sereinement sa retraite. N'avoir ni loyer à payer ni crédit à rembourser leur permettra de compenser la
baisse de leurs revenus une fois à la retraite. L'immobilier, avec l'assurance-vie, sont les deux piliers du patrimoine des ménages hexagonaux.


5.    Les Français n'intègrent pas dans leurs mœurs l'épargne complémentaire


48 % des personnes interrogées avouent ne pas pouvoir ou vouloir épargner pour leur retraite. C'est plus que la moyenne mondiale qui se situe à 38 %. Il faut dire que les Français paient beaucoup de cotisations retraite, ce qui leur laisse moins d'argent à économiser. Mais les habitudes sont en
train de changer et les actifs français investissent de plus en plus dans l'épargne retraite individuelle.

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair