A A A | imprimer |
21/03/2014

Retraite anticipée pour carrière longue : la mesure est assouplie !

Cette mesure annoncée dans le cadre de la réforme des retraites de 2013 et qui entrera en vigueur au 1er avril, permet un meilleur accès à la retraite à 60 ans pour carrière longue : chômage, invalidité, maternité sont mieux pris en compte.

Dans la quasi-totalité des régimes de retraite, les personnes qui ont commencé à travailler très jeune, avant 20 ans, peuvent partir à la retraite avant l'âge légal. Ce dispositif, appelé retraite anticipée pour carrière longue, permet de prendre sa retraite à 60 ans, voire avant dans certains cas.

Pour en bénéficier, il faut :

  • avoir déjà validé un certain nombre de trimestres (5 si vous êtes né dans les 9 premiers mois de l'année, 4 si vous êtes né au dernier trimestre) l'année de vos 20 ans (ou de vos 16 ou 17 ans, pour des conditions plus favorables),
  • et justifier d'un nombre de trimestres cotisés égal à la durée d'assurance requise pour votre génération.

Attention, il s'agit bien de trimestres cotisés, c'est-à-dire obtenus en échange de cotisations effectives. En principe, les trimestres assimilés ne comptent pas. Mais ce principe connaît des exceptions, dont le nombre s'est accru en 2012, et à nouveau en 2014, avec le décret paru le 20 mars.


Les personnes qui partiront à la retraite à compter du 1er avril 2014 pourront considérer comme trimestres cotisés jusqu'à :

  • 4 trimestres de service militaire
  • 4 trimestres d'arrêt maladie ou accident du travail
  • 4 trimestres de chômage indemnisé
  • 2 trimestres d'invalidité
  • tous les trimestres de congé maternité

Le décret ajoute donc deux trimestres de chômage et 2 trimestres d'invalidité, ainsi que la règle suivant laquelle tous les trimestres de congé maternité comptent. Avant le décret, un plafond de 6 trimestres s'appliquait à la somme des périodes d'arrêt maternité, maladie et accident du travail ; en théorie, jusqu'à 6 trimestres de congé maternité pouvaient donc être comptabilisés comme cotisés, mais au détriment des trimestres pour maladie et accident du travail.


Enfin, à tous ces trimestres s'ajouteront, à partir de 2015, les trimestres de majoration éventuellement acquis par le biais du compte de prévention de la pénibilité.

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair