A A A | imprimer |
05/07/2011

Vers un allongement de la durée de cotisation ?

Le Conseil d'orientation des retraites s'apprête à rendre un avis recommandant d'allonger la durée minimale de cotisation à 166 trimestres (41 ans et demi) pour les personnes nées en 1955.

 

Cette augmentation résulte de l'application des réformes de 2003 et 2010. La réforme Fillon de 2003 a en effet posé le principe, jusqu'en 2020, d'une adaptation automatique de la durée de cotisation à la progression de l'espérance de vie.

 

En vertu de cette mesure, la durée de cotisation minimale applicable à l'ensemble des régimes de retraite a augmenté progressivement ces dernières années. La génération née en 1951 doit ainsi cotiser 163 trimestres pour une retraite à taux plein avant l'âge d'annulation de la décote ; la génération de 1952 doit cumuler 164 trimestres, et les personnes nées en 1953 et 1954, 165 trimestres.

 

 La réforme de 2010 a précisé que les assurés devraient pouvoir connaître la durée minimale de cotisation qui leur serait appliquée dès l'année de leurs 56 ans. En conséquence, la durée applicable aux personnes nées en 1955 doit être précisée avant fin 2011.

 

C'est la raison pour laquelle le Conseil d'orientation des retraites rend un avis, qui se contente de constater l'accroissement de l'espérance de vie à 60 ans. Il devrait en déduire la nécessité d'accroître la durée de cotisation à 166 trimestres pour la génération née en 1955. Un décret devrait être pris dans ce sens avant la fin de l'année.

 

Pour les personnes nées en 1956, la durée de cotisation applicable ne sera véritablement connue qu'en 2012.

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair