A A A | imprimer |
02/06/2016

J'ai été victime d'un infarctus il y a peu, puis-je partir plus tôt à la retraite ?

En soi, un infarctus ne donne pas droit de partir plus tôt à la retraite.

 

Si cet infarctus est reconnu comme lié à vos conditions de travail et qu'il se traduit par une incapacité, celle-ci peut être prise en compte dans le cadre du nouveau dispositif de départ anticipé , pour partir à 60 ans au lieu de 62.

 

Si l'infarctus dont vous avez été victime a pour résultat de vous rendre inapte au travail, vous pourrez en outre liquider votre pension de retraite à taux plein dès l'âge minimum (60 à 62 ans suivant votre date de naissance), même si vous ne totalisez pas le nombre de trimestres requis.

 

Pour cela, il faut remplir l'une de ces trois conditions :
avoir été reconnu inapte au travail par le médecin de la caisse de retraite ;percevoir une pension d'invalidité ou l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ;justifier d'un taux d'incapacité d'au moins 50%.
En savoir plus sur la retraite à taux plein pour inaptitude.

 

La prise en charge d'une éventuelle incapacité ou invalidité consécutive à l'infarctus est assurée par l'assurance maladie et/ou par l'assurance accidents du travail. Si vous percevez une pension d'invalidité (incapacité permanente supérieure à 66%), elle sera maintenue jusqu'à l'ouverture de vos droits à la retraite.

 

 

112 personnes ont trouvé cette question utile. Et vous ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair