A A A | imprimer |
10/09/2012

Les questions que l'on se pose sur les dispositifs d'épargne retraite en entreprise

Patrick Lamy

Être salarié dans le privé offre généralement des avantages en matière de préparation à la retraite, grâce aux différents dispositifs qui peuvent vous être proposés. Il est alors important de connaître pleinement l'étendue de ces dispositifs et de se poser les bonnes questions. On vous explique tout.

 

1. Les questions que l'on se pose sur les dispositifs d'épargne retraite en entreprise

1.1. Dispositifs d'épargne retraite en entreprise : que faut-il savoir ?

Pour compléter votre pension de retraite et vous constituer, durant votre carrière, un capital pour la retraite, vous avez la possibilité de recourir à l'épargne. Il existe des produits d'épargne individuelle, que vous pouvez souscrire de votre propre initiative, mais également des dispositifs d'épargne collective, disponibles directement au sein de l'entreprise.

 

Bien connaitre ces dispositifs d'épargne collective vous permet de préparer sereinement votre retraite.

 

Patrick Lamy, directeur juridique de BNP Paribas Epargne et Retraite Entreprises, répond à vos questions et vous présente les différents dispositifs d'épargne retraite au sein de l'entreprise.

 

Voir la vidéo (10/09/2012)

 

 

Ou lire la retranscription

 

À partir de quel âge faut-il commencer à épargner ?
« Ce point est vraiment primordial pour l'épargne retraite. Je conseille à un salarié jeune de faire des versements dans un dispositif d'épargne retraite puisqu'en réalité, plus il va le faire jeune, plus l'effort sera indolore. S'il le fait à 50 ans, il ne sera pas trop tard, mais il faudra qu'il mette beaucoup plus d'épargne pour que le montant de la rente dont il pourra bénéficier au moment de son départ à la retraite, soit conséquent.

 

Point important : puisque l'on parle de l'âge de départ à la retraite et surtout du départ à la retraite, le salarié pourra souvent bénéficier dans son entreprise de ce que l'on appelle « l'Indemnité de fin de carrière » (IFC). Il s'agit de sommes qui sont déterminées en fonction des conventions collectives ou des accords d'entreprise. Évidemment, cette somme n'est attribuée au salarié que s'il est présent dans l'entreprise au moment de son départ en retraite ».

 

Quelle différence il y a-t-il entre épargne salariale et épargne retraite collective ?
« L'épargne salariale a pour vocation de placer l'épargne dans l'entreprise au moyen notamment de l'intéressement et de la participation, ainsi que des versements directs des salariés pour une durée courte. Cette durée est fixée par la loi puisqu'elle est de 5 ans sauf cas de déblocages anticipés.

 

En revanche, l'épargne retraite porte bien son nom puisqu'il s'agit de constituer un capital en vue du départ en retraite. La vocation est donc un peu différente, même si un salarié peut, à titre personnel, garder son épargne salariale et l'affecter pour la retraite. Dans ce cas, je lui conseille quand même d'aller vers un dispositif retraite puisque la gestion financière sera plus conforme. Je pense notamment aux gestions par générations, qui prennent en considération l'âge de départ en retraite du salarié. »

 

 

 

1.2. Dispositifs d'épargne retraite en entreprise : une sortie en rente ou en capital ?

Beaucoup de dispositifs d'épargne retraite (article 83, article 39, PERE) ne laissent pas le choix au bénéficiaire de la forme sous laquelle il récupère les sommes versées : la sortie se fait automatiquement en rente, c'est-à-dire qu'il percevra régulièrement une somme fixe, sans limite de temps.

 

Le Perco, cependant, permet de choisir entre sortie en rente et sortie en capital. Quels sont les avantages et les inconvénients de l'une et l'autre formule?

Rente ou capital ? Patrick Lamy nous donne son avis d'expert sur ce sujet.

 

Voir la vidéo (10/09/2012)

 

 

ou lire la retranscription

 

Patrick Lamy
« Il faut savoir que certains dispositifs permettent de sortir uniquement en rente. Seul le Perco permet effectivement le choix entre la rente ou le capital. En premier lieu, il est important d'analyser les paramètres fiscaux, mais ceux-ci sont fluctuants dans le temps. Par définition, quand on a 30 ou 40 ans et que l'on bénéficie d'une rente au moment de son départ en retraite, la fiscalité aura peut-être changé.

 

L'autre point qui est important, c'est la durée de vie de l'individu puisqu'en réalité l'avantage de la rente c'est d'être certain d'avoir un montant qui vous est attribué. Si on s'appelle Jeanne Calment ou que l'on suit ses pas en matière de longévité, je pense que c'est important de savoir que, quoi qu'il arrive, jusqu'à notre décès, nous bénéficierons d'une rente.

En revanche, si l'on souhaite sortir en capital, il faut savoir que le capital peut s'épuiser et qu'une fois épuisé il ne restera plus rien.

 

Pour faire ce choix entre la rente et le capital, il est nécessaire de prendre en compte d'autres paramètres, tout aussi importants pour la retraite : est-on propriétaire de sa résidence principale ? Si on n'est pas propriétaire de sa résidence principale au moment de son départ à la retraite, je conseille de sortir en capital pour acquérir sa maison. Cela constituera un allégement de charge au moment du départ en retraite puisque l'on n'aura plus à payer de loyer. C'est aussi important. »

 

 

2. Les dispositifs d'épargne retraite en entreprise : les points clés

Afin de vous constituer une épargne pour votre retraite, une excellente solution est d'épargner via un dispositif d'épargne retraite. Il est important de commencer à épargner jeune pour avoir le temps de se constituer une épargne solide, sans subir le poids de versements trop conséquents.

 

Outre les solutions d'épargne retraite individuelle, ouvertes à tous, les salariés peuvent bénéficier au sein de leur entreprise, de dispositifs d'épargne collective. Ces dispositifs sont de 2 ordres :

  • L'épargne salariale, via l'intéressement ou la participation, qui sont des solutions à plutôt court ou moyen terme. Un salarié peut néanmoins choisir de conserver cette épargne en vue de la retraite.
  • L'épargne retraite collective, mieux adaptée à la préparation de la retraite du fait notamment des modes de gestion financière qui sont proposés dans ces dispositifs.

Avant de choisir un dispositif, il est important de comprendre le mode de sortie de chaque solution :

  • les dispositifs d'épargne salariale offrent une sortie en capital,
  • la plupart des dispositifs d'épargne retraite collective permettent uniquement de sortir en rente, à l'exception du Perco pour lequel le choix est possible entre rente ou capital.

Rente ou capital ? Avant de faire votre choix, différents paramètres sont à prendre en compte. Parmi eux :

  • La durée de vie : la rente est versée à vie, donc sans condition de durée. Elle permet d'être assuré de disposer de la même somme jusqu'à la fin de sa vie, sans possibilité d'épuisement, contrairement à un capital.
  • Votre situation personnelle : par exemple, un capital peut être un choix conseillé si vous n'êtes pas propriétaire de votre logement. Ce capital vous permettra d'accéder à la propriété et d'alléger vos charges récurrentes en n'ayant plus de loyer à payer.

 

En savoir plus sur les dispositifs d'épargne retraite en entreprise ainsi que sur leurs fiscalités.

 

 

47 personnes ont trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite 5 minutes pour comprendre Guide retraite Web TV La retraite en clair