A A A | imprimer |
08/09/2010

Pénibilité et carrières longues : les propositions du gouvernement

L'Assemblée nationale a débuté comme convenu l'examen du projet de réforme en séance publique mardi 7 septembre. En parallèle, les manifestations contre cette réforme ont rassemblé plus de 2,5 millions de personnes (1,1 million selon le ministère de l'Intérieur).

 

Face à cette forte mobilisation, le président de la République a annoncé ce matin des ajustements. Sans toucher à la mesure phare de cette réforme, le recul de l'âge légal de 60 ans à 62 ans, Nicolas Sarkozy a annoncé de nouvelles mesures concernant  les carrières longues et la prise en compte de la pénibilité.

 

« Le dispositif carrières longues crée en 2003 sera maintenu et élargi : tous ceux qui sont rentrés très jeunes sur le marché du travail, c'est-à-dire avant 18 ans, et qui ont toutes les années de cotisations requises, pourront continuer à partir à 60 ans, voire avant. » a déclaré le chef de l'État.

 

Concernant la pénibilité, Nicolas Sarkozy a demandé d'élargir le dispositif. Le projet de loi prévoit  que pour tout assuré présentant un taux d'incapacité supérieur ou égal à 20%, l'âge de la retraite sera maintenu à 60 ans. Nicolas Sarkozy demande à ce que ce taux d'incapacité soit abaissé à 10 % et que le dispositif soit étendu aux agriculteurs.

 

Des amendements seront déposés dès cet après-midi par Éric Woerth, ministre du Travail en charge du dossier des retraites, pour prendre en compte ces déclarations.

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair