A A A | imprimer |
23/10/2017

Origines et enjeux de la réforme des retraites Fillon de 2003

Portrait de Florence Legros

La question des déficits de notre système de retraite n'est pas nouvelle. En 2003, François Fillon porte une nouvelle réforme des retraites, qui avait alors suscité un important mouvement social. Quelle en a été l'origine ? Pourquoi cette nouvelle réforme ?

 

1. 2003, origines et enjeux de la réforme des retraites

Florence Legros, professeur d'économie à l'université de Paris Dauphine, revient sur l'origine et les enjeux de la réforme Fillon de 2003, lors d'un entretien réalisé en 2010.

 

 

Après la réforme Balladur de 1993, le rapport Charpin puis le rapport Teulade font en 1999 un constat différent du système de retraite français. Le Conseil d'orientation des retraites (COR) est créé en 2000. Son premier rapport préconise d'augmenter les ressources (taux et durée d'activité) et de baisser les pensions (montant et nombre de retraité). Le diagnostic est alors globalement partagé : le déséquilibre va perdurer, il faut agir rapidement.

 

2. Réforme de 2003 : les points clés

En 1999, le rapport Charpin donnait des résultats avec des déficits abyssaux sur les régimes de retraite. Ensuite, le rapport Teulade disait qu'il n'y avait pas de problème de retraite en France.

 

Le Conseil d'Orientation des Retraites (COR) a été créé juste après, comme un lieu de discussion paritaire.

Le premier rapport a dit des choses extrêmement simples. Il a confirmé que face à ce qu'il se passait dans la sphère des retraites et face aux prévisions, il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités que d'augmenter les ressources et baisser les pensions :

  • augmenter les ressources : c'est augmenter les taux, augmenter la durée d'activité ;
  • baisser la masse des pensions : c'est baisser les pensions individuelles ou baisser le nombre de retraités.

Un système de retraite par répartition est une grosse balance : d'un côté il y a des ressources, de l'autre côté il y a des emplois. Le diagnostic était partagé. Il y avait d'énormes discussions sur les solutions, sachant que la réforme Balladur avait déjà été instaurée. Et de manière générale, les partenaires sociaux n'étaient pas très contents de la dégradation du pouvoir d'achat des retraités.

 

Baisser les pensions individuelles ne semblait pas possible. Le problème était donc : comment augmenter les ressources ? Le diagnostic était alors partagé. C'est venu assez naturellement. On s'est rendu compte que les déséquilibres allaient perdurer et que très probablement il faudrait agir assez rapidement.

 

3. Pour aller plus loin

En 2003, le gouvernement Raffarin s'attaque au problème de financement des retraites. La réforme Fillon, votée le 21 août 2003, vise ainsi à prévenir et anticiper les déficits de notre système de retraite, tout en s'efforçant de respecter les impératifs d'équité qu'impose le système par répartition.

 

La réforme Fillon a mis en place de nombreux dispositifs, tels qu'un premier allongement de la durée légale de cotisation pour prétendre à une retraite à taux plein, le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue, ou encore certains dispositifs d'épargne retraite tels que le Plan d'épargne retraite populaire (Perp), le Plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco) ou encore le Plan d'épargne entreprise (PEE). D'autres mesures sont également entrées en vigueur au moment de cette réforme, comme la possibilité de racheter des trimestres d'études supérieures ou encore le droit à l'information sur sa retraite pour tous les actifs. Cette mesure a par ailleurs donné naissance à l'organisme GPI info-retraite.

 

Entre 2008 et 2014, quatre nouvelles réformes ont été entreprises pour continuer d'adapter notre système de retraite à la conjoncture économique et sociale. Ainsi, la réforme de 2014, la dernière en date, prévoyait notamment de nouvelles mesures pour les personnes les plus vulnérables vis-à-vis de la retraite : les femmes, les chômeurs, les personnes handicapées, etc. Parmi ces mesures, entre autres, l'assouplissement des règles de validation des trimestres ou encore la création du compte de prévention pénibilité.

 

En savoir plus sur les réformes du système de retraite.

 

18 personnes ont trouvé cet article utile. Avez-vous trouvé cet article utile ? ouinon

PARTAGEZ CE CONTENU : Imprimer | Partagez sur facebook Partagez sur twitter Partagez sur linkedin Partager sur Google+

Autour du même sujet

Autres articles du dossier

offre MAF
Mon parcours retraite Calculer ma retraite avec le simulateur en ligne Conseils retraite correspondant à mon profil Les réponses à mes questions retraite Mes démarches retraite Guide retraite Web TV La retraite en clair